logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Distribution

Après Casino, le groupe CFAO va lancer au Cameroun une enseigne Cash & Carry, sous l’appellation Supeco

Après Casino, le groupe CFAO va lancer au Cameroun une enseigne Cash & Carry, sous l’appellation Supeco

(Investir au Cameroun) - La première enseigne Supeco, spécialisée dans le Cash & Carry (technique de vente en gros, à bas prix) sera opérationnelle au Cameroun, au cours de l’année 2019. C’est du moins ce que vient de révéler Jean-Christophe Brindeau, le directeur général de CFAO Retail, partenaire en Afrique centrale et de l’Ouest du groupe de grande distribution Carrefour.

 «L’ouverture de 8 à 10 magasins Supeco répartis entre le Sénégal, le Cameroun et la Côte d’Ivoire cette année, représente un investissement de 30 millions d’euros (près de 20 milliards FCFA.», a-t-il précisé.

Supeco rejoindra ainsi sur le segment du Cash & Carry au Cameroun, l’enseigne baptisée BAO, première expérience africaine dans ce domaine, officiellement ouverte par le groupe Casino le 28 mars 2018 à Douala, la capitale économique du pays.  

Déjà devancé sur ce segment de la grande distribution par Casino, qui ambitionne d’ouvrir 10 magasins au total sur le territoire camerounais, le couple CFAO Retail-Carrefour affiche visiblement plus d’ambition sur le long terme, avec une projection d’une trentaine de magasins dans chacun des pays ciblés (Cameroun, Sénégal et Côte d’Ivoire).

Déjà déployés en Roumanie, en Espagne, en Italie et en Pologne, les magasins Supeco ont une superficie comprise entre 750 et 1 000 m², avec 2 500 références, dont des produits frais et surgelés. Ils visent une clientèle à faible pouvoir d’achat, habituée au commerce informel.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

28-03-2018 - Ouverte dès ce 28 mars 2018, BAO, la 1ère enseigne du Cash & Carry au Cameroun et en Afrique, parie sur les produits alimentaires

28-06-2018 - Laurent Bugeau, directeur général de 3C Cameroun : «Nous distribuons prioritairement les produits camerounais»

la-moitie-des-occupants-des-logements-sociaux-de-mbanga-bakoko-a-douala-n-ont-pas-de-contrat-avec-la-sic
Dans le cadre de la campagne d’identification des locataires des logements SIC lancée en septembre dernier, le directeur général (DG) de la Société...
louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...
daniel-ona-ondo-les-pays-de-la-cemac-trainent-un-deficit-alimentaire-d-environ-2000-milliards-de-fcfa-par-an
Le 20 février à Douala, en ouvrant les travaux du Comité régional de l’Origine, qui permet d’identifier les produits pouvant bénéficier de la...
en-2019-le-cameroun-a-pu-mobiliser-643-milliards-de-fcfa-par-emission-de-titres-publics
Les activités du gouvernement camerounais sur le marché des titres publics ont permis de renflouer les caisses de l’État à hauteur de 643 milliards de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev