logoIC
Yaoundé - 18 avril 2024 -
Douala Stock Exchange

Omer Badang : poumon high tech de la DSX

Omer Badang : poumon high tech de la DSX

(Investir au Cameroun) - Directeur des systèmes d’information (DSI) de la DSX depuis onze ans, c’est sur cet ingénieur de conception des systèmes d’information et des travaux en informatique que repose la structure technique de la Bourse de Douala. « Si le marché n’ouvre pas, c’est mon entière responsabilité. » Omer Badang est bien conscient de l’immensité de sa tâche au sein de la DSX. « Je gère tout ce qui est back office. Les technologies et les opérations techniques du marché », confie-t-il, le sourire en coin. C’est en réalité le poumon de la Bourse des valeurs mobilières de Douala. Le cœur même. C’est sur lui que repose tout le système informatique de cette bourse. C’est pour cette raison que son bureau est juste à côté des installations techniques de l’entreprise, simple précaution pour éviter des surprises désagréables.

A la tête d’une équipe pluridisciplinaire constituée de quatre personnes, cet ingénieur de 44 ans, originaire du département du Mbam et Inoubou, région du Centre, est en charge de toutes les opérations du marché boursier et de la gestion des technologies. Il parle de ses missions avec passion. « Mes missions sont simples. C’est tout ce qui est IT. Je coordonne la rédaction du schéma directeur et j’assure la mise en œuvre de la stratégie des systèmes d’information, je contribue à la rédaction des textes réglementaires du marché, je manage les opérations de centralisation du marché primaire », résume-t-il.

Après avoir exercé pendant quatre ans dans une entreprise au Gabon, il retourne au Cameroun en 2001 et dépose ses valises chez Orange Cameroun, où il est recruté en qualité de chef de service Développement et Bases de données. Il n’y reste que quatre mois, avant d’être recruté à la DSX.

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev