logoIC
Yaoundé - 18 avril 2021 -
Economie

Le chocolatier Cocoa Valley veut s’installer au Cameroun avec la promesse de faire passer le kg du cacao à 3000 FCFA

Le chocolatier Cocoa Valley veut s’installer au Cameroun avec la promesse de faire passer le kg du cacao à 3000 FCFA

(Investir au Cameroun) - Le Camerounais Serge Ngassa, promoteur de la chocolaterie Cocoa Valley, basée en Haute-Savoie en France, a été reçu en audience le 1er février 2021 à Yaoundé, par le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana.

« Ce chocolatier de nationalité camerounaise entend implanter au Cameroun, dès le mois de juin 2021, une nouvelle unité de transformation en produits finis et semi-finis », renseigne le ministère du Commerce. Les quantités de transformation de cette unité n’ont pas été dévoilées.

Mais à en croire Michael Ndoping, le directeur général de l’Office national du cacao et du café (Oncc), avec l’implémentation de cette chocolaterie, le prix du kg de cacao pourrait « passer de 1000 à 3000 FCFA ». Car, les facteurs de production des produits transformés seront réduits au bénéfice des producteurs, explique-t-on. Il faut cependant dire que plusieurs unités de transformation de cacao sont déjà en activité dans le pays sans qu’on observe une telle hausse du prix de la fève dans le pays.

Selon son promoteur, Cocoa Valley compte actuellement plus de 25 tablettes qui meublent déjà les tables étoilées d’Europe (France, Belgique, et de la Suisse). Sur les marchés européens, la tablette s’écoule à 2,50 euros, soit 2 640 FCFA. Mais « si on transforme localement, indique Serge Ngassa, on peut atteindre 3,5 euros » en vendant ses tablettes sur les marchés européens.

Le chocolatier se propose d’apporter son savoir-faire pour former les jeunes et mettre en exergue le caractère exceptionnel de la fève camerounaise. Pour l’heure, le coût de l’investissement n’a pas encore été dévoilé. Mais l’on sait que Serges Ngassa possède des plantations au Cameroun dans la vallée de Sanki (Ouest-Cameroun) et plusieurs hectares de cacaoyers à Ayos dans la région du Centre.

S.A.

Lire aussi:

17-09-2020-En dépit de l’arrivée d’un nouvel opérateur, la transformation du cacao au Cameroun chute de 24 000 tonnes en 2019-2020

les-premiers-dirigeants-de-la-nouvelle-societe-nationale-des-mines-du-cameroun-nommes-dont-un-dg-de-39-ans
Après la nomination des membres du conseil d’administration le 14 avril dernier, les principaux dirigeants de la Société nationale des mines du Cameroun...
delestages-dettes-vetuste-du-reseau-de-transport-les-revelations-du-dg-d-eneo
A fin 2019, Eneo réclamait à ses clients 180 milliards de FCFA, dont 63 milliards aux seules entreprises publiques ou à capitaux publics. Et dans le même...
la-sodecao-se-prepare-a-distribuer-aux-producteurs-4-millions-de-plants-de-cacaoyers-a-haut-rendement
La Société de développement du cacao (Sodecao) se prépare à distribuer aux producteurs du Cameroun une cargaison de 4 millions de plants de cacaoyers à...
camwater-declare-des-pertes-d-un-milliard-de-fcfa-par-mois-du-fait-de-la-fraude-hydraulique
Sur les antennes du média audiovisuel gouvernemental CRTV, la Cameroon Water Utilities (Camwater), entreprise publique en charge de la gestion de l’eau...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev