logoIC
Yaoundé - 24 février 2020 -
Economie

Le Trésor camerounais rapatrie dans son compte 44 milliards de FCFA de fonds oisifs des projets logés dans les banques

Le Trésor camerounais rapatrie dans son compte 44 milliards de FCFA de fonds oisifs des projets logés dans les banques

(Investir au Cameroun) - Le Cameroun a commencé le rapatriement dans le Compte unique du Trésor (CUT) des fonds oisifs des projets clôturés ou à l’arrêt, domiciliés dans des banques commerciales. L’information est contenue dans une note que vient de publier le ministère des Finances (Minfi).

« Cette [première] phase a porté sur un ensemble d’opérations d’environ 44 milliards [de FCFA] identifié dans diverses banques commerciales. Leur rapatriement devrait constituer l’encaisse initiale du compte “Basket Fund” », déclare le Minfi. « La deuxième phase quant à elle concerne les fonds de contrepartie des différents projets en cours d’exécution. Nos équipes y travaillent encore en collaboration avec la Caisse autonome d’amortissement [organe en charge de la dette publique au Cameroun] », précise la même source.

Dans la même veine, indique le Minfi, il est envisagé à moyen terme l’intégration des fonds des bailleurs dans un sous-compte du compte unique. « Une fois la trésorerie de l’État et des entités publiques centralisées dans le système du compte unique, il faut en assurer une gestion optimale », préconise le ministère.

Afin d’assainir ses finances, l’État a décidé de transférer au Trésor toutes les ressources des comptes détenus par les administrations publiques auprès de banques commerciales, à l’exception des comptes des entreprises publiques. C’est un engagement pris dans le cadre du programme avec le Fonds monétaire international. Ce programme s’achève en juin prochain.

« Le transfert éventuel de ces dépôts dans le CUT privera les banques des revenus d’intérêts substantiels tirés de l’investissement de ces ressources et compliquera également les conditions de liquidité de 10 des 14 banques. », présage néanmoins le FMI. À en croire l’institution de Bretton Woods, c’est pour ces raisons qu’une approche graduelle de l’extension du CUT en collaboration étroite avec la Banque centrale a été choisie.

Sylvain Andzongo

transfert-des-competences-le-ministre-camerounais-de-l-enseignement-superieur-felicite-le-groupe-huawei
L’équipementier chinois Huawei a organisé ce 19 février 2020 dans la capitale camerounaise, la première finale nationale de son concours dénommé...
la-beac-fixe-a-500-millions-de-fcfa-le-capital-minimum-d-ouverture-des-bureaux-d-information-sur-le-credit-en-zone-cemac
La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) vient de publier une série de textes régissant le fonctionnement des Bureaux d’information sur le crédit...
le-conseil-d-administration-de-la-bvmac-renvoie-le-recrutement-d-un-nouveau-dg-initie-par-la-beac
Le Conseil d’administration de la Bourse régionale de valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) s’est réuni le 20 février en son siège social à...
le-danemark-montre-son-interet-pour-le-developpement-du-secteur-maritime-et-portuaire-du-cameroun
Le ministre des Transports, Ernest Massena Ngalle Bibehe, a reçu en audience, le 19 février à Yaoundé, Jesper Kamp, l’ambassadeur du Royaume du Danemark...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev