logoIC
Yaoundé - 13 juin 2021 -
Economie

Une conférence pour faire le bilan des 20 ans de la téléphonie mobile au Cameroun

Une conférence pour faire le bilan des 20 ans de la téléphonie mobile au Cameroun

(Investir au Cameroun) - Une conférence, baptisée Cameroon Mobile 2020 (Cammob), se tiendra à Yaoundé du 11 au 14 mai prochain sur le thème : « Téléphonie mobile au Cameroun 20 ans après : bilan, enjeux et perspectives pour un Cameroun émergent en 2035 ». Placée sous l’égide du ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel), elle pourrait être présidée par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute.

« Il s’agit de réunir les acteurs de la téléphonie mobile, 20 ans après autour des objectifs suivants : promotion de la téléphonie mobile ; développement intégré de l’économie numérique ; financement des chaines de production ; mutualisation des acteurs ; revisiter l’histoire de la téléphonie mobile au Cameroun ; incitation à l’investissement ; promotion de l’éthique, de la qualité et la déontologie ; sensibilisations des jeunes aux médias sociaux… », explique le comité d’organisation.

Les participants aux travaux de Yaoundé devront se faire une idée sur l’impact du mobile dans le financement de l’économie hier, aujourd’hui et demain. Après l’évaluation du secteur de la téléphonie mobile au Cameroun, les travaux devraient déboucher sur des recommandations.

À en croire le comité d’organisation, ce sera donc l’occasion idoine de réunir sur la même table l’État, le régulateur, les opérateurs, les fournisseurs, les chaines de valeur et les consommateurs sur l’approche conceptuelle d’une société digitalisée à l’heure des grandes mutations du monde et face aux contraintes actuelles liées à la pandémie du Covid-19

Selon le Minpostel, c’est véritablement en 1999 avec la naissance de la SCM (Société camerounaise de mobile) ou Mobilis que la téléphonie mobile a fait son entrée dans le paysage des radiocommunications dans le pays. Le marché camerounais est actuellement partagé entre quatre opérateurs : MTN, Orange, Camtel, Nexttel. De 40 000 abonnés en 2000 on est passé à 4 millions en 2008, soit hausse de près de 10 000%. Aujourd’hui, les opérateurs de téléphonie mobile réclament un marché de près de 20 millions d’abonnés. 

S.A.

telecoms-le-cameroun-prepare-l-audite-l-operateur-public-camtel
  Le président de la Commission technique de réhabilitation (CTR) des entreprises du secteur public et parapublic, Martial Valery Zang, a publié ce...
la-snh-va-fournir-du-gaz-a-l-usine-de-production-de-carreaux-en-ceramiques-du-chinois-keda-basee-a-bipaga
La Société nationale des hydrocarbures (SNH) vient de lancer un appel d’offres relatif à la maîtrise d’œuvre complète de la construction de son gazoduc à...
le-cameroun-importera-finalement-120-000-t-d-huile-de-palme-en-2021-du-fait-de-l-insuffisance-de-la-production-locale
Le gouvernement camerounais examine actuellement une requête formulée par le Comité de régulation de la filière des oléagineux, en vue d’une autorisation...
au-cameroun-les-communes-rechignent-a-faire-la-lumiere-sur-l-utilisation-des-fonds-pour-la-lutte-contre-le-covid-19
Les collectivités territoriales décentralisées du Cameroun montrent très peu d’empressement à transmettre à leur ministère de tutelle, les comptes...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n110 Mai 2021

Ces start-ups camerounaises qui lèvent des milliards


Agro-industrie et droits fonciers


Business in Cameroon n100: May-2021

These Cameroonian startups raise billions


Agro-industry and land rights

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev