logoIC
Yaoundé - 04 décembre 2020 -
Economie

La CRTV reconnaît finalement qu’elle doit au moins 96 millions de FCFA à l’Union africaine de radiodiffusion

La CRTV reconnaît finalement qu’elle doit au moins 96 millions de FCFA à l’Union africaine de radiodiffusion

(Investir au Cameroun) - Comme l’entrevoyait Investir au Cameroun dans un article publié ce 4 décembre (Cf: Investiraucameroun), l’apaisement est désormais de mise entre le Cameroun et l’Union africaine de radiodiffusion (UAR).

Après une audience avec le Premier ministre, l’UAR et la CRTV, la télévision publique camerounaise, ont tenu une séance de travail, le 3 décembre dernier, « en vue d’aplanir les malentendus ayant émaillé leurs relations ces dernières semaines ». L’information est contenue dans un communiqué conjoint signé des directeurs généraux de la CRTV (Charles Ndongo) et de l’UAR (Grégoire Djaka).

Les « malentendus » sont nés de la non-retransmission, le 17 novembre dernier, du match Rwanda-Cameroun comptant pour les éliminatoires de la CAN 2021. En cause, une affaire de facture de droits TV querellée.

Au terme de cette rencontre et selon le communiqué conjoint, la CRTV, après avoir reçu une liasse sur l’historique de sa dette de 160 000 dollars US (94,7 millions de FCFA) représentant les droits d’évènements FIFA 2016, « s’est engagée à tout mettre en œuvre pour son apurement dans les meilleurs délais ».

« Pour le reste à payer des droits (éliminatoires CAN 2019), la CRTV s’engage à saisir à nouveau le Trésor public pour l’exécution de l’ordre de virement émis à cet effet, en y incluant le montant de 2 600 euros (environ 1,7 million de FCFA), représentant le paiement des positions commentateurs du match Comores-Cameroun du 8 septembre 2018, dans les meilleurs délais », peut-on lire dans le même document.

Tous ces montants cumulés représentent au moins une ardoise de plus de 96 millions de FCFA non contestée par la partie camerounaise. 

Pour la suite des matches comptant pour les éliminatoires CAN 2021, la télévision publique camerounaise a déclaré qu’elle attend une offre de l’UAR par les « canaux habituels ».

Les deux parties se sont engagées à œuvrer pour des relations apaisées, en utilisant toutes les voies nécessaires pour éviter les éventuels malentendus, afin que les échanges, bien conviviaux, n’empêchent le caractère formel des relations entre les deux organismes.

SA

a-fin-octobre-2020-une-cargaison-de-20-323-tonnes-de-gaz-domestique-a-ete-produite-dans-les-champs-gaziers-de-kribi
Entre janvier et octobre 2020, le Hilli Episseyo, unité flottante de liquéfaction du gaz naturel active au large de Kribi, la cité balnéaire de la région...
le-cameroun-va-depenser-2-2-milliards-de-fcfa-par-mois-pour-doter-le-septentrion-de-20-mw-d-electricite
Depuis le 30 novembre dernier, les équipes de la société Eneo ont débuté le démontage des équipements à la centrale d’Ahala, dans la banlieue de...
marche-monetaire-nouvelle-emission-d-obligations-du-tresor-camerounais-le-9-decembre-pour-30-milliards-de-fcfa
Le Cameroun effectuera une nouvelle opération de levée de fonds sur le marché monétaire, le 9 décembre 2020, apprend-on officiellement. Au moyen...
ellipse-projects-sas-france-accuse-un-retard-dans-l-implementation-des-ponts-metalliques-au-cameroun
Lors de son passage à l’Assemblée nationale, le 1er décembre dernier, le ministre des Travaux publics (Mintp) a fait le point sur le projet de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n103 Novembre 2020

L’anacarde, la nouvelle source de recettes du Cameroun


Covid 19 : « La santé des équipes avant tout »


Business in Cameroon n93: November-2020

Cashew, Cameroon’s new source of revenues


Covid 19 : “Making the team’s health a priority”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev