logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
Economie

Un contrôle mensuel en plus institué à la Camwater accusée de produire de l’eau colorée pour la consommation

Un contrôle mensuel en plus institué à la Camwater accusée de produire de l’eau colorée pour la consommation

À l’occasion d’une communication à l’Assemblée nationale le 28 juin dernier, le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, a été interpellé par les députés au sujet de « la couleur parfois inhabituelle et incommode de l’eau » produite par l’opérateur public Camwater.

« Concernant la qualité de l’eau, en plus des mesures de surveillance et de contrôle internes à la Camwater, j’ai instruit un contrôle mensuel et systématique de la qualité de l’eau dans toutes les stations de production. Ainsi, les inspecteurs assermentés de l’eau effectuent des descentes sur site à l’effet de se rassurer que les produits de traitement nécessaires à la potabilisation de l’eau sont présents en quantité suffisante ; respectent les normes d’étiquetage, de conditionnement et de validité ; et que les analyses de l’eau sont effectives et régulièrement faites », a déclaré le ministre.

Toujours selon lui, chacune de ces descentes des inspecteurs fait l’objet d’un compte rendu qui permet d’interpeller la Camwater si une irrégularité est signalée. Cette dernière est alors tenue d’effectuer les corrections nécessaires sans délai.

Le membre du gouvernement a expliqué que l’eau parfois colorée (jaunâtre ou rougeâtre) de l’entreprise Camwater s’explique par des infiltrations dans le réseau dues aux casses de canalisations, par la présence des canalisations vétustes en fontes dans le réseau de distribution et par l’utilisation des conduites en acier galvanisé internes aux habitations des populations.

« Cependant, a-t-il martelé, il convient de souligner que l’eau de la Camwater est traitée conformément aux normes de l’Organisation mondiale de la santé et à la norme camerounaise de l’eau qui prescrivent une chloration efficiente et un contrôle rigoureux de la qualité de l’eau ». Car, une négligence de la part de la société pourrait créer des dégâts au plan sanitaire.

Selon les données du ministère de l’Eau et de l’Énergie, le milieu urbain et péri-urbain au Cameroun est constitué de 213 centres confiés à la Camwater par un contrat qui la lie à l’État du Cameroun. À ce jour, cette entreprise nationale gère 116 centres équipés et fonctionnels, 98 stations de traitement et 32 stations de reprise. Elle dispose d’une capacité installée de 824 484 m3/jour, d’une capacité totale de stockage de 268 532 m3 et affiche un rendement de production de 93,5%. La longueur du réseau quant à elle est de 7 372 km et le nombre total d’abonnés atteint 476 181.

Sylvain Andzongo

ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...
bvmac-les-entreprises-affichent-une-capitalisation-boursiere-de-159-milliards-de-fcfa-a-fin-janvier-2022-en-hausse-de-13
Selon les informations du ministère camerounais des Finances, au 31 janvier 2022, les entreprises de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev