logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Economie

En faillite, la Société forestière et industrielle de la Doumé, ex-filiale de Rougier, prend langue avec ses créanciers

En faillite, la Société forestière et industrielle de la Doumé, ex-filiale de Rougier, prend langue avec ses créanciers

(Investir au Cameroun) - En faillite, la Société forestière et industrielle de la Doumé (SFID), ex-filiale de Rougier à l’Est du Cameroun, va engager des discussions avec ses créanciers. En effet, dans un communiqué rendu public ce 8 septembre, la direction générale de l’entreprise « invite tous les créanciers recensés, dans le cadre de la procédure de règlement préventif, à une série de concertation, qui se tiendra le 10 septembre 2021 » dans un hôtel à Douala, la capitale économie du pays. L’entreprise précise : « les mandataires (personnes physiques) des personnes morales sont tenus de se présenter munis d’une procuration ou d'un mandat valide ». Sans plus de détails.

L’entreprise se garde de révéler les détails de la série de concertations qu’elle annonce. Mais l’on sait qu’elle va se tenir dans un contexte où des ex-employés du groupe forestier Rougier, par exemple, réclament leurs droits et arriérés de salaires. En octobre 2018, certains des 800 emplois qui avaient été licenciés suite à la faillite de la filiale ont manifesté bruyamment à Douala au siège de l’entreprise. 

Pour rappel, le 14 février 2018, Rougier a annoncé qu’il était confronté à une situation difficile persistante au Cameroun. Son chiffre d’affaires en 2017 a subi un repli de 7,5% par rapport à l’exercice précédent. Par conséquent, la filiale camerounaise a mis son personnel en chômage technique général et a cédé ses actifs à la Société de distribution nouvelle d’Afrique (Sodinaf), contrôlée par l’homme d’affaires Camerounais Fabrice Siaka.

À en croire Rougier, les opérations de fermeture de la SFID et d’une autre filiale centrafricaine en 2018 ont conduit notamment à apurer totalement le passif bancaire en France de Rougier S.A. et de Rougier Afrique International. Ceci en bénéficiant d’abandons de créances financières. Ainsi, l’endettement financier net du Groupe, qui s’élevait à 56 M€ (36,7 milliards de FCFA) au 31 décembre 2016, s’est établi au 31 décembre 2019 à environ 19 M€ (12,45 milliards de FCFA), soit une baisse de créances de 24,3 milliards de FCFA.

Sylvain Andzongo

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev