logoIC
Yaoundé - 20 février 2020 -
Economie

Le nombre de documents vulgarisés au Cameroun à travers la signature électronique a été multiplié par 100 entre 2014 et 2019

Le nombre de documents vulgarisés au Cameroun à travers la signature électronique a été multiplié par 100 entre 2014 et 2019

(Investir au Cameroun) - Des données collectées auprès de l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (Antic) révèlent des avancées dans l’usage de la signature électronique au Cameroun. Il s’agit ici d’un mécanisme permettant de garantir l’intégrité d’un document électronique et d’en authentifier l’auteur, par analogie avec la signature manuscrite d’un document papier.

Entre 2014 et 2019, apprend-on de la structure dirigée par Ebot Ebot Enaw (Photo), le nombre de documents vulgarisés à travers la signature électronique au Cameroun a été multiplié par 100, passant de 2 à 200. Aucun document frauduleux n’a été détecté. « En revanche, cette signature électronique n’est pas totalement opérationnelle, du fait notamment de la sensibilisation des potentiels utilisateurs. Les bénéficiaires ont un niveau de connaissance faible de la signature électronique. Elles estiment que la sensibilisation au sujet de cette signature électronique est faible et qu’il faudrait davantage la vulgariser », analyse l’Institut national de la statistique dans une récente étude publiée sur le sujet.

L’opérationnalisation de la signature électronique au Cameroun est consacrée par le décret du Premier ministre du 27 février 2013. Ce décret fixe les modalités de déclaration et d’autorisation préalables ainsi que les conditions d’obtention du certificat d’homologation en vue de la fourniture, l’exportation, l’importation, ou l’utilisation des moyens de cryptographie. Il est complété par un arrêté conjoint Minpostel et Minfi du 10 mai 2013. Ce texte fixe les montants et modalités de paiement des frais perçus par l’Antic à l’effet d’authentifier les documents et de participer à la lutte contre la cybercriminalité.

S.A.

huawei-felicite-au-cameroun-pour-son-investissement-dans-le-transfert-des-competences
L’équipementier chinois Huawei a organisé ce 19 février 2020 dans la capitale camerounaise, la première finale nationale de son concours dénommé « Huawei...
les-brasseries-du-cameroun-declarent-un-benefice-d-environ-16-milliards-de-fcfa-en-2019-en-baisse-de-34
Dans un communiqué à destination des investisseurs, publié le 21 janvier 2020, la Société anonyme des brasseries du Cameroun (SABC), filiale du groupe...
la-cicam-annonce-un-deficit-de-production-du-pagne-du-8-mars-journee-internationale-de-la-femme
La tradition du port du pagne le 8 mars, Journée internationale de la femme, pourrait être perturbée cette année 2020 au Cameroun. En effet, dans une...
banque-atlantique-cameroun-affiche-un-resultat-net-provisoire-de-7-milliards-de-fcfa-en-2019-en-hausse-de-17
Banque Atlantique Cameroun (BACM) informe qu’il a réalisé un résultat net provisoire de 7,1 milliards de FCFA au cours de l’exercice 2019, soit une hausse...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev