logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Economie

182 sacs de riz à destination du Nigeria saisis par la douane, dans la région du Nord du Cameroun

182 sacs de riz à destination du Nigeria saisis par la douane, dans la région du Nord du Cameroun

(Investir au Cameroun) - Dans le cadre d’une mission d’enquête diligentée par le directeur général des douanes, à la demande du ministre camerounais du Commerce, une cargaison de 182 sacs de riz vient d’être saisie dans la localité de Djalingo, dans la région du Nord du pays, apprend-on officiellement.

Selon la douane camerounaise, cette saisie s’est effectuée dans le cadre de la lutte contre l’exportation et la réexportation frauduleuse du riz local où alors destiné au marché local, vers le Nigeria. En effet, selon les officiels, une bonne partie de la production de la Semry (Société d’expansion et de modernisation de la riziculture de Yagoua) est généralement siphonnée par le Nigeria.

Mieux, du fait de la surtaxation du riz importé au Nigeria depuis quelques années, dans l’optique d’encourager la production locale, le Cameroun, où le riz a été détaxé de 2008 à 2016, sert souvent de territoire de transit au riz importé destiné au Nigeria.

Cette pratique transparaît dans le rapport de l’Institut national de la statistique (INS) sur le commerce extérieur du Cameroun en 2019. Selon l’INS, les quantités de riz importées par le pays sont passées de 561 112 tonnes en 2018 à 894 486 tonnes pour l’année 2019, soit une hausse de 59,4%.

« Au regard du dynamisme de la production locale, il y a lieu de soupçonner que ce surcroît d’importation de riz est réexporté vers les pays voisins, notamment le Nigeria, en raison de l’importance de son marché intérieur », souligne l’institut.

La Seaport Terminal Operators Association of Nigeria (STOAN), le regroupement des opérateurs des places portuaires du Nigeria, se veut plus catégorique. Dans un rapport de 2014, cette organisation corporatiste révèle qu’« environ 600 000 tonnes de riz ont été redirigées vers les ports de pays voisins comme le Bénin, le Cameroun, le Ghana et le Togo (…), à cause de cette taxe (taxe de 110% sur le riz importé, NDLR) ».

À en croire la STOAN, selon un mode opératoire bien huilé, ces cargaisons sont ensuite réexportées vers le pays le plus peuplé d’Afrique, grâce à la contrebande.

BRM

Lire aussi:

26-08-2020 - Les importateurs camerounais soupçonnés de réexporter frauduleusement du riz vers les pays voisins, notamment au Nigeria

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev