logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
Economie

Boissons : Mbarga Atangana s’oppose à la hausse des prix envisagée par les barmans

Boissons : Mbarga Atangana s’oppose à la hausse des prix envisagée par les barmans

(Investir au Cameroun) - Dans une lettre adressée le 11 mai au ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana (photo), le président national du Syndicat national des débits de boissons et bars du Cameroun (Syndebarcam), Hervé Nana, annonce une hausse des prix des boissons à compter du 1er juin 2022. Selon la nouvelle grille communiquée, la hausse devrait être comprise entre 100 et 500 FCFA, selon le type de boissons et le lieu de consommation.

« La bière, au même titre que les eaux minérales et les boissons hygiéniques, fait partie, aux termes de l’arrêté N° 0095/Mincommerce du 14 avril 2022, des produits dont les prix et les tarifs sont soumis à la procédure d’homologation préalable et non à celle du dépôt préalable des barèmes. Votre correspondance procède par conséquent, de ce point de vue, à une confusion de procédure. Elle est dès lors irrecevable », indique, lendemain, le Mincommerce en réponse au courrier du président du Syndebarcam. En plus, ajoute le Luc Magloire Mbarga Atangana, seuls les producteurs ou les importateurs ont qualité pour saisir l’administration pour solliciter une homologation des prix.

Avec cet ajustement des prix, les tenanciers des débits de boissons et bars disent pourtant vouloir se conformer aux dispositions de la loi régissant l’activité commerciale au Cameroun qui interdit de vendre un bien à un prix inférieur à son prix de revient effectif. Pour justifier la hausse du prix de revient des boissons, Hervé Nana pointe la raréfaction des produits brassicoles qui empêcherait les bars d’atteindre le quart de leurs objectifs journaliers en vente de boisson alors que leurs charges d’exploitations demeurent incompressibles (loyer, salaires, électricité et eau, impôts, taxes, droits d’auteurs…).

« Les distributeurs qui sont nos principaux fournisseurs sont, jusqu’à date, incapables de nous donner une explication sur cet état des faits ; plus grave, certains en profitent pour nous vendre quand ils en ont, les produits en majorant le prix du casier pratiquement de 1000 FCFA. Toute chose couplée au coût additionnel de transport des casiers du fait de la décision des distributeurs de ne plus livrer à destination, ce qui nous oblige pratiquement à vendre à perte », ajoute le président du Syndebarcam.

Plaidoyer des producteurs

Des accusations répercutées à l’association des producteurs de boissons alcoolisées (CAPA). « J’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir prendre les mesures nécessaires, dans l’hypothèse où les récriminations du Syndicat national des débits de boissons et bars du Cameroun seraient fondées, pour y remédier sans délai », enjoint Luc Magloire Mbarga Atangana à son président, Andrew Ross, par ailleurs directeur général de Guinness Cameroun.

Aidée par je Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la CAPA mène un plaidoyer depuis le mois de mars dernier pour une augmentation des prix des boissons. Au cours de la concertation organisée le 18 mars 2022 à Yaoundé, entre le gouvernement, les opérateurs économiques et la société civile, le Gicam a plaidé pour une augmentation de 8% des prix aux consommateurs. 

À en croire la principale organisation patronale du Cameroun, cette révision des prix de « 50 FCFA TTC sur un prix public conseillé de 650 FCFA la bouteille de 65 cl » permettra de compenser 28 milliards de FCFA sur des surcoûts d’importation de 35 milliards de FCFA enregistrés entre 2020 et 2022 par les sociétés brassicoles du pays. Ces surcoûts, selon le Gicam, sont consécutifs à l’explosion des prix des matières premières et du fret à l’international, après l’atténuation de la pandémie du Covid-19 et le déclenchement, fin février 2022, du conflit russo-ukrainien.

Concrètement, explique le Gicam, en raison de l’inflation constatée sur le marché mondial, les cours mondiaux des principales matières premières des entreprises brassicoles (malt, sucre, gritz, préforme, monopropylène, capsules vis, etc.) ont cru de 10 à 201%. Dans le même temps, le fret maritime a explosé de 300% au départ de l’Asie, et de 200% pour les embarquements depuis le continent européen.

Sylvain Andzongo

Lire aussi :

19-04-2022-Au Cameroun, les prix de nouveaux produits et services désormais soumis à l’approbation du gouvernement

22-03-2022-Bières : une hausse des prix de 50 FCFA sollicitée pour compenser les surcoûts d’importation des sociétés brassicoles

17-03-2022 - Blé : comment meuniers et boulangers ont obtenu la hausse des prix du sac de farine et du pain au Cameroun

ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...
bvmac-les-entreprises-affichent-une-capitalisation-boursiere-de-159-milliards-de-fcfa-a-fin-janvier-2022-en-hausse-de-13
Selon les informations du ministère camerounais des Finances, au 31 janvier 2022, les entreprises de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev