logoIC
Yaoundé - 18 janvier 2022 -
Economie

Les pays de la Cemac invités à accélérer le rapatriement des fonds publics détenus à l’étranger

Les pays de la Cemac invités à accélérer le rapatriement des fonds publics détenus à l’étranger

(Investir au Cameroun) - Le Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) réuni en décembre 2021 à Douala a abordé, entre autres, la question des avoirs publics des pays de la sous-région à l’étranger.

Dans cette veine, « le Comité de pilotage a demandé aux États d’accélérer le processus de rapatriement des fonds publics détenus à l’étranger aussi bien par les États que les entreprises publiques afin de contribuer à la reconstitution des réserves de change et soutenir le financement des économies », apprend-on du communiqué final des travaux.

Cette interpellation des pays de la Cemac intervient deux ans après qu’un rapport du Fonds monétaire international (FMI) a révélé le phénomène de fonds de la Cemac planqués illégalement à l’étranger. Dans ledit rapport, le FMI fait la révélation suivante : « Certains signes laissent penser que d’importants dépôts sont effectués à l’étranger par des résidents de la Cemac, ce qui n’est probablement pas tout à fait conforme à sa réglementation des changes. Celle-ci exige que les fonds détenus par des résidents de la Cemac dans des banques étrangères soient d’un montant limité et puissent être justifiés, par exemple par le financement d’importations anticipées ou le service de la dette à court terme ».

Citant des données fournies par la Banque des règlements internationaux (BRI), le FMI indique que les fonds détenus par des résidents de la Cemac dans des banques étrangères sont d’environ 5 milliards de dollars U.S. (près de 2 897 milliards FCFA) à la fin de 2017, dépassant ainsi le montant notionnel autorisé. Si cette conclusion est avérée et compte tenu de l’importance du pétrole en tant que principale source de devises, ajoute le FMI, il se peut qu’une partie de ces fonds déposés dans des banques étrangères soit en rapport avec le produit non enregistré d’exportations pétrolières.

Sylvain Andzongo

telecoms-l-operateur-public-camtel-affirme-avoir-rempli-les-conditions-pour-lancer-son-reseau-mobile
Cinq mois après le lancement de « Blue », sa nouvelle marque commerciale, Camtel, opérateur public et historique des télécoms au Cameroun, vient de mettre...
crise-anglophone-pres-de-1-700-emplois-supprimes-chez-l-agro-industriel-pamol-en-2-ans
Entre 2018 et 2020, le nombre d’emplois au sein de la société à capitaux publics Pamol Plantations Plc a diminué de 1 688 personnels. Dans le détail,...
le-brasseur-sabc-offre-un-forage-aux-populations-du-village-mabanda-dans-la-region-du-sud-ouest-du-cameroun
Le 14 janvier 2022, le groupe brassicole SABC a rétrocédé un forage aux populations du village Mabanda, situé dans l’arrondissement de...
agro-industrie-la-cdc-a-perdu-plus-de-18-milliards-de-fcfa-en-2020-malgre-la-reprise-des-exportations-de-bananes
Au terme de l’exercice achevé au 31 décembre 2020, la Cameroon Development Corporation (CDC), l’entreprise publique qui exploite la banane, l’hévéa...

Les principaux clients du Cameroun en 2020

InfographieSBBC cameroun principaux clients 2020

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n116-117: Decembre 2021-Janvier 2022

La preuve par 9 du génie camerounais


Comment Gozem veut révolutionner le transport urbain au Cameroun


Business in Cameroon n106-107: December 2021-January 2022

Nine projects and innovations that demonstrate Cameroonians’ genius


This is how Gozem plans to revolutionize the transport sector in Cameroon

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev