logoIC
Yaoundé - 02 juillet 2022 -
Economie

Substances précieuses : Gabriel Dodo Ndoké veut voir clair dans l’activité des bijouteries

Substances précieuses : Gabriel Dodo Ndoké veut voir clair dans l’activité des bijouteries

(Investir au Cameroun) - Dans un communiqué publié le 14 juin, le ministre en charge des Mines (Minmidt), Gabriel Dodo Ndoké (photo), invite tous les opérateurs du secteur des bijouteries du Cameroun, à déposer dans ses services, au plus tard le 22 juillet 2022, une demande d’ouverture d’un atelier de fabrication des ouvrages à base de substances précieuses.

Il explique que cette procédure rentre dans le cadre de la formalisation, la transparence et du suivi effectif des activités dudit secteur. Passé, le délai du 22 juillet, déclare le membre du gouvernement, « les procédures disciplinaires seront engagées conformément à la législation et à la réglementation minière en vigueur ». Cette législation prévoit jusqu’aux poursuites judiciaires pour les hors-la-loi.

Au Cameroun, l’exploitation minière cherche encore sa voie en termes de modernisation et de formalisation. Les opérateurs de la filière exploitent encore de façon artisanale, voire informelle, les ressources du secteur. Ce qui cause une perte de recettes à l’État. Selon le Cadre d’appui à l’artisanat minier (Capam), le Trésor public camerounais perd chaque mois environ un milliard de FCFA à cause de la dissimulation des ressources produites par les exploitants et les sociétés minières. En plus, selon le ministère des Mines, seuls 40% du potentiel minier du Cameroun est connu des pouvoirs publics.

Un vent de réformes souffle dans le secteur depuis le 14 décembre 2020. À ce jour-là, le Cameroun s’est doté d’une Société nationale des mines (Sonamines). Son rôle est de réaliser l’inventaire des indices miniers en liaison avec les autres administrations et organismes compétents, de mener les activités d’exploration et d’exploitation des substances minérales et d’assurer la mise en œuvre des mesures relatives à la restauration, à la réhabilitation et à la fermeture des sites d’exploitation miniers.

S.A.

Lire aussi :

13-10-2021-Or et diamant : la Sonamines se prépare à mener les activités d’achat et de vente, dont elle réclame l’exclusivité

oapi-le-mandat-du-dg-l-ivoirien-denis-bohoussou-renouvele-apres-des-mois-de-crise
Le Conseil d’administration vient d’accorder un second et dernier mandat à l’Ivoirien Denis Bohoussou Loukou à la tête de l’Organisation africaine de la...
projet-de-bus-rapides-de-douala-la-banque-mondiale-approuve-un-pret-de-260-8-milliards-de-fcfa-78-du-cout-global
Le 2 juin 2022, apprend-on de source officielle, le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé en faveur du Cameroun, un prêt d’un...
croos-change-de-nom-et-devient-avi-center
Assurer la sécurité des ressources financières des étudiants, pour leur garantir plus de sérénité pendant leurs études en France. Situé en plein cœur du...
le-contrat-de-l-equipementier-francais-le-coq-sportif-resilie-par-la-federation-camerounaise-de-football
Alors que son contrat devrait s’achever en 2023, l’équipementier français « Le Coq Sportif » vient de voir son contrat résilier par la...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev