logoIC
Yaoundé - 13 juillet 2020 -
Economie

Les transporteurs terrestres du Cameroun lèvent leur mot d’ordre de grève

Les transporteurs terrestres du Cameroun lèvent leur mot d’ordre de grève

(Investir au Cameroun) - « Les transporteurs routiers du Cameroun prennent acte des résolutions (…) et se félicitent du dialogue social qui a prévalu ; par conséquent, décidons de lever le mot d’ordre de grève des 10 et 13 octobre et appelons tous les membres du Groupement des transporteurs terrestres du Cameroun (GTTC) et de l’inter-syndical à vaquer normalement à leurs activités ». Voilà la décision finale prise le 15 octobre à Yaoundé, à l’issue des réunions ministérielles relatives au climat social dans le secteur des transports routiers au Cameroun.

Selon le communiqué final co-signé du ministre des Transports, Ernest Massena Ngalle Bibehe, toutes les revendications présentées par les syndicalistes, dans leur préavis de grève, ont fait l’objet d’un examen « minutieux » pendant les concertations. Au terme des échanges desdites réunions, un comité de suivi des recommandations formulées a été mis en place. En outre, le cadre de concertation trimestrielle, précédemment institué dans le secteur des transports routiers, a été réactivé et ses réunions se tiendront régulièrement à l’effet d’adresser les différentes préoccupations des transporteurs.

Depuis plusieurs années, les transporteurs posent des préoccupations impactant négativement leurs activités. Il s’agit notamment « des actes de corruption et abus divers dans le contrôle des charges sur le réseau routier ». En février 2018, des transporteurs avaient déjà remis aux autorités un rapport décrivant la corruption à ciel ouvert sur le corridor Douala-Ndjamena. Dans ledit rapport, des syndicalistes avaient révélé que chaque camionneur doit prévoir au moins 187 000 FCFA par voyage, pour corrompre les douaniers, gendarmes, policiers et autres agents de la prévention routière.

S.A.

face-aux-pressions-l-electricien-camerounais-eneo-suspend-a-la-methode-d-estimation-des-consommations-des-clients
Dans une lettre adressée à ses clients le 12 juillet 2020, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, annonce que...
les-six-etats-de-la-cemac-ont-leve-262-3-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-au-mois-de-mars-2020
Dans son bulletin du marché monétaire, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, la...
ethiopian-airlines-devient-la-3e-compagnie-autorisee-a-reprendre-ses-vols-au-depart-et-a-destination-du-cameroun
« Ethiopian Airlines est (…) heureuse d’annoncer la reprise ses vols vers des destinations ouvertes à travers le monde, au départ de Douala et Yaoundé,...
le-cameroun-le-congo-le-gabon-et-le-tchad-decrochent-des-financements-de-155-milliards-de-fcfa-a-la-bdeac
155,05 milliards de FCFA. C’est le montant global des financements que la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’octroyer...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev