logoIC
Yaoundé - 24 septembre 2022 -
Economie

Marchés publics : jugée frauduleuse, la pratique des rabais consentis manuscrits désormais interdite au Cameroun

Marchés publics : jugée frauduleuse, la pratique des rabais consentis manuscrits désormais interdite au Cameroun

(Investir au Cameroun) - La pratique des « rabais consentis » manuscrits qui consiste pour les soumissionnaires d’indiquer après l’ouverture des offres, dans leur acte d’engagement, le pourcentage de rabais qu’ils peuvent consentir sur le marché public pour lequel il soumissionne, est désormais interdite au Cameroun.

Selon une note publiée ce 17 août, le ministre en charge des Marchés publics (Minmap), Ibrahim Talba Malla (photo), il s’agit là « d’une pratique frauduleuse qui tend à prendre une ampleur inquiétante », après la séance d’ouverture des plis. Il ajoute : « Cet état de chose présume de la part des auteurs de ladite manœuvre, une volonté manifeste de manipulation des offres des soumissionnaires ».

Aussi, afin de mettre un terme à la résurgence de cette « mauvaise » qui ne garantit pas le respect des principes de transparence des procédures et d’égalité de traitement des candidats par le Code des marchés publics, Ibrahim Talba Malla invite à observer dorénavant les certaines directives pour la prise en compte des rabais consentis par les soumissionnaires, en vue de la correction de leurs offres financières. Ainsi, le rabais présenté de manière manuscrite n’est plus accepté ; pour être admis, le rabais doit être mentionné en lettres et en chiffre ; la preuve du rabais consenti par un soumissionnaire doit être jointe au rapport de la sous-commission d’analyse. Aussi, le Minmap prescrit que ces règles soient indiquées dans le règlement particulier de l’appel d’offres dans le cadre des marchés publics, afin que nul n’en ignore.

Le secteur des marchés publics au Cameroun est confronté à de nombreux défis, dont la corruption. Dans son rapport présenté fin 2018, la Commission nationale anticorruption (Conac) a classé le ministère des Marchés publics comme l’administration la plus corrompue du pays.

S.A.

affaires-glencore-et-sinosteel-au-cameroun-cas-pratiques-du-besoin-de-plus-de-transparence-sur-les-contrats-extractifs
Durant le mois de mai 2022, le Cameroun a connu une polémique à propos d’une convention d’exploitation de fer signée entre son gouvernement...
reconstruction-de-raffinerie-de-la-sonara-le-trader-suisse-vitol-se-positionne
Le trader suisse Vitol SA est intéressée par la reconstruction de la raffinerie de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, ravagée par un...
titres-publics-de-la-beac-avec-plus-de-81-de-l-encours-les-prets-de-plus-d-un-an-dominent-le-marche
Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la Beac, la structure des titres sur le marché des titres publics à fin août 2022...
bvmac-la-premiere-cotation-de-l-emprunt-obligataire-2022-2029-de-l-etat-du-cameroun-annoncee-pour-le-28-septembre
Le 6e emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029), qui avait permis au pays de lever 235 milliards de FCFA sur la Bourse des valeurs...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev