logoIC
Yaoundé - 04 décembre 2022 -
Economie

Projet Mbalam-Nabeba : Sundance mise sur les procédures contre le Cameroun et le Congo pour payer ses dettes

Projet Mbalam-Nabeba : Sundance mise sur les procédures contre le Cameroun et le Congo pour payer ses dettes

(Investir au Cameroun) - La junior minière australienne Sundance Resources, jadis chargée de développer le projet minier de Mbalam (Cameroun) et Nabeba (Congo), informe qu’elle mise sur les procédures d’arbitrage contre ces deux États pour payer les dettes dues à ses actionnaires d’un montant estimé à 132 millions de dollars [environ 70,86 milliards de FCFA], à fin janvier 2021.

« Si Sundance obtient gain de cause dans l'une de ces procédures et reçoit une indemnité de dommages-intérêts, les porteurs de billets [actionnaires] auront le droit de recevoir une partie convenue de tout dommage recouvré, en compensation de l’abstention de leurs billets convertibles et en remboursement des montants dus au titre des titres convertibles », déclare l’entreprise qui a saisi récemment des juridictions française et britannique pour contester le retrait de ses permis miniers au Cameroun et au Congo.

En attendant, Sundance indique qu'elle a conclu un accord avec Senrigan Master Fund, Noble Resources International Pte Ltd, DE Shaw Composite Holdings International Ltd, Wafin Limited et BSOF Master Fund LP (ensemble des porteurs de billets ou actionnaires) pour restructurer les accords de dette et de sécurité existants de la Société. Aux termes des nouvelles dispositions, ces actionnaires ont accepté de s'abstenir de leurs obligations convertibles pendant la durée des procédures en cours contre les gouvernements de la République du Congo et de la République du Cameroun.

« Sundance est heureux d'avoir finalisé ces accords avec les actionnaires titulaires ; ce qui démontre leur confiance dans les réclamations de la Société et leur volonté de soutenir Sundance pendant toute la durée de la procédure contre les gouvernements de la République du Congo et de la République du Cameroun », déclare Giulio Casello (photo), administrateur non exécutif de Sundance.

Contre le Congo, la firme australienne réclame des dommages d’un montant de 8,76 milliards de dollars US, soit plus de 4700 milliards de FCFA à la valeur actuelle du dollar. Les dommages exigés du Cameroun par la junior minière ne sont pas encore dévoilés.

Sylvain Andzongo

Lire aussi:

28-06-2021-Fer de Mbalam-Nabeba : sans faits d’armes, les nouveaux partenaires du Cameroun sont en plus accusés de roublardise

02-06-2021 - Fer de Mbalam : la visite de l’émissaire de Sassou Nguesso envenime le conflit entre Sundance et le Cameroun

03-05-2021 - Fer de Mbalam : Sundance envoie un signal au Cameroun en réclamant au Congo des dommages de plus de 4700 milliards FCFA

btp-le-cameroun-a-entretenu-moins-de-1-de-son-reseau-routier-au-cours-de-l-annee-2022-faute-de-financements
Selon les chiffres révélés le 25 novembre 2022 à l’Assemblée nationale par le Premier ministre, Joseph Dion Nguté, lors de la présentation du programme...
le-gicam-elabore-une-charte-pour-ameliorer-les-relations-d-affaires-entre-grandes-entreprises-et-pme
Le 30 novembre 2022, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la plus puissante organisation patronale du pays, a officiellement lancé la...
e-commerce-energie-infrastructures-les-emirats-arabes-unis-en-prospection-au-cameroun
Le ministre d’État au Commerce extérieur des Émirats arabes unis, Thani Bin Ahmed Al-Zeyoudi, accompagné d’une dizaine d’investisseurs ont été reçus, le...
commerce-exterieur-le-deficit-du-cameroun-s-aggrave-en-2021-7-5-malgre-la-hausse-des-exportations-32-8
Au cours de l’année 2021, le déficit commercial du Cameroun s’est aggravé, atteignant 1 478 milliards de FCFA, contre 1 375 milliards de...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev