logoIC
Yaoundé - 14 juillet 2020 -
Economie

Le Bureau de mise à niveau des entreprises camerounaises restitue des études sur quatre filières de l’agroalimentaire

Le Bureau de mise à niveau des entreprises camerounaises restitue des études sur quatre filières de l’agroalimentaire

(Investir au Cameroun) - Le Bureau national de mise à niveau (BMN) des entreprises du Cameroun a procédé le 18 juillet 2019 à Douala, la capitale économique du pays, à la restitution des études sur le positionnement stratégique de quatre filières du secteur de l’agroalimentaire. Il s’agit des filières transformation des graines et fabrication de produits amylacés, de la filière oléagineux et aliments pour animaux, de la filière fruits et légumes et enfin de la filière tabac.

L’atelier de restitution de ces quatre études, qui s’est déroulé dans les locaux de la Chambre de commerce, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités de renforcement du dispositif institutionnel du Programme industrialisation et valorisation des produits agricoles (PIVPA) conduit par le BMN.

À en croire le BMN, ces études permettront de mettre à la disposition des entreprises opérant dans les filières visées, les institutions publiques et les banques, une masse d’informations sur le marché aussi bien intérieur qu’extérieur. Les différents acteurs pourront ainsi utiliser toutes les données comme outils d’aide à la décision.

Créé en 2011, le BMN est le bras armé de l’État camerounais dans la mise en œuvre de la politique d’appui à la mise à niveau et à la restructuration des entreprises industrielles. Pour ce faire, apprend-on officiellement, cette structure assure l’élaboration et la mise en œuvre des programmes de mise à niveau des entreprises ; propose au gouvernement toute mesure pouvant contribuer à la réussite des programmes de mise à niveau et d’amélioration de la qualité des entreprises ; assure les meilleures conditions de financement du programme ; définit et applique les critères d’éligibilité des entreprises au programme national de mise à niveau des entreprises.

BRM

face-aux-pressions-l-electricien-camerounais-eneo-suspend-a-la-methode-d-estimation-des-consommations-des-clients
Dans une lettre adressée à ses clients le 12 juillet 2020, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, annonce que...
les-six-etats-de-la-cemac-ont-leve-262-3-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-au-mois-de-mars-2020
Dans son bulletin du marché monétaire, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, la...
ethiopian-airlines-devient-la-3e-compagnie-autorisee-a-reprendre-ses-vols-au-depart-et-a-destination-du-cameroun
« Ethiopian Airlines est (…) heureuse d’annoncer la reprise ses vols vers des destinations ouvertes à travers le monde, au départ de Douala et Yaoundé,...
le-cameroun-le-congo-le-gabon-et-le-tchad-decrochent-des-financements-de-155-milliards-de-fcfa-a-la-bdeac
155,05 milliards de FCFA. C’est le montant global des financements que la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’octroyer...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev