logoIC
Yaoundé - 24 septembre 2022 -
Finance

Le Cameroun veut réduire son rythme d’endettement pour le contenir à 50% du PIB en 2025

Le Cameroun veut réduire son rythme d’endettement pour le contenir à 50% du PIB en 2025

(Investir au Cameroun) - Selon le document de programmation économique et budgétaire à moyen terme (2023-2025) de l’État du Cameroun, base du débat d’orientation budgétaire (DOB) 2022, le gouvernement ambitionne de contenir l’endettement du pays à 50% du PIB en 2025, contre 45,1% à fin mai 2022. Ce qui signifie qu’au cours de la période d’un peu plus de 3 ans allant de juin 2022 à 2025, l’État du Cameroun entend accroître son endettement de seulement 4,3% du PIB.

Le Cameroun projette son PIB nominal à 33 026 milliards de FCFA en 2025. Pour contenir son endettement à 50% du PIB à cette date, le pays devrait donc augmenter sa dette, évaluée à 11 672 milliards de FCFA à fin mai 2022, d’au plus 1420 milliards de FCFA, soit de moins de 400 milliards de FCFA par an. Ce qui est un vrai défi. Pour s’en rendre compte, il faut savoir que la dette du secteur public dans le pays a crû de plus 4 000 milliards FCFA entre 2016 et 2020, passant de 6 000 à 10 000 milliards FCFA sur une période de 4 ans. Au cours des deux dernières années, la dette publique a progressé de 1026 milliards en 2021 et 512 milliards de FCFA en 2020.

Pour atteindre son objectif, le Cameroun prévoit de mettre un accent sur le règlement de la dette à bonne date et l’apurement de tous les arriérés intérieurs (restes à payer, dettes flottantes, dettes non structurées…). Le pays mise aussi sur la mobilisation efficiente des ressources à travers une programmation optimale des tirages extérieurs et des émissions de titres publics. Toutes choses qui seront assurées par des mesures administratives comme le respect des plafonds d’endettement définies dans la stratégie d’endettement ou encore l’obligation de saisir le Comité national de la dette publique (CNDP).

À ce jour la dette publique du Cameroun est jugée « viable, avec un risque de surendettement élevé ». L’objectif final du gouvernement est de ramener le risque de surendettement à un niveau modéré, voire faible, dans quelques années pour améliorer les conditions d’endettement du pays (réduction des taux d’intérêt, augmentation des maturités…). Pour cela, en plus de réduire son rythme d’endettement, le pays prévoit également d’élargir progressivement de l’assiette fiscale et de renforcer la capacité de mobilisation des recettes d’exportations grâce à sa politique d’import-substitution.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

13-07-2022 - Dette publique : le Cameroun se prépare à payer 287,6 milliards de FCFA (+20%) d’intérêts en 2023

08-04-2021 - Entre 2016 et 2020, la dette publique du Cameroun a augmenté de plus de 4 000 milliards de FCFA

affaires-glencore-et-sinosteel-au-cameroun-cas-pratiques-du-besoin-de-plus-de-transparence-sur-les-contrats-extractifs
Durant le mois de mai 2022, le Cameroun a connu une polémique à propos d’une convention d’exploitation de fer signée entre son gouvernement...
reconstruction-de-raffinerie-de-la-sonara-le-trader-suisse-vitol-se-positionne
Le trader suisse Vitol SA est intéressée par la reconstruction de la raffinerie de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, ravagée par un...
titres-publics-de-la-beac-avec-plus-de-81-de-l-encours-les-prets-de-plus-d-un-an-dominent-le-marche
Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la Beac, la structure des titres sur le marché des titres publics à fin août 2022...
bvmac-la-premiere-cotation-de-l-emprunt-obligataire-2022-2029-de-l-etat-du-cameroun-annoncee-pour-le-28-septembre
Le 6e emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029), qui avait permis au pays de lever 235 milliards de FCFA sur la Bourse des valeurs...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev