logoIC
Yaoundé - 02 juillet 2022 -
Economie

L’État du Cameroun veut réviser sa politique de prise de participations dans les sociétés

L’État du Cameroun veut réviser sa politique de prise de participations dans les sociétés

(Investir au Cameroun) - Dans le cadre de la rationalisation de ses dépenses, l’État du Cameroun veut rationaliser ses participations dans l’actionnariat des sociétés. Pour les besoins de la cause, le président de la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR), Martial Valéry Zang (photo), vient de lancer un avis à manifestation en vue du recrutement d’un consultant.

Le consultant qui sera retenu, explique l’appel d’offres, devra exécuter trois prestations. La première est de réaliser un diagnostic à travers l’analyse des textes actuels régissant le secteur des établissements et entreprises publiques ; l’évaluation des mécanismes actuels des participations de l’État ; le diagnostic approfondi du système actuel de gouvernance des établissements en mettant en évidence les dysfonctionnements qui obèrent leur gestion optimale.

La deuxième prestation consiste à présenter les différents scénarii de vision de politique actionnariale de l’État. Ce qui permettra de définir une vision à moyen et long terme de la politique actionnariale de l’État. Le consultant devra au préalable modéliser différents scénarii à partir des objectifs fixés, des critères partagés et les indicateurs macroéconomiques identifiés. Ainsi l’État disposera d’une boussole qui l’aiguillera dans ses prises de participations ou non dans le capital d’une société. 

La troisième étape consiste à élaborer le rapport provisoire de l’étude sur la politique actionnariale de l’État. Ici, le consultant devra déterminer les critères justifiant l’actionnariat public ; proposer en fonction de leur statut juridique et leurs caractères (social, commercial et social, commercial et financier, industriel et commercial) des modalités de rationalisation et le redimensionnement du portefeuille des établissements publics et des entreprises publiques.

Cette étude, apprend-on, devrait durer trois mois. Les candidats doivent se manifester au plus tard le 11 juillet 2022.

S.A.

oapi-le-mandat-du-dg-l-ivoirien-denis-bohoussou-renouvele-apres-des-mois-de-crise
Le Conseil d’administration vient d’accorder un second et dernier mandat à l’Ivoirien Denis Bohoussou Loukou à la tête de l’Organisation africaine de la...
projet-de-bus-rapides-de-douala-la-banque-mondiale-approuve-un-pret-de-260-8-milliards-de-fcfa-78-du-cout-global
Le 2 juin 2022, apprend-on de source officielle, le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé en faveur du Cameroun, un prêt d’un...
croos-change-de-nom-et-devient-avi-center
Assurer la sécurité des ressources financières des étudiants, pour leur garantir plus de sérénité pendant leurs études en France. Situé en plein cœur du...
le-contrat-de-l-equipementier-francais-le-coq-sportif-resilie-par-la-federation-camerounaise-de-football
Alors que son contrat devrait s’achever en 2023, l’équipementier français « Le Coq Sportif » vient de voir son contrat résilier par la...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev