logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Economie

La consommation finale augmente de 2,9 % au Cameroun pour se situer à 4 335,6 milliards de FCFA au 1er trimestre 2019

La consommation finale augmente de 2,9 % au Cameroun pour se situer à 4 335,6 milliards de FCFA au 1er trimestre 2019

(Investir au Cameroun) - La consommation publique et privée au Cameroun a absorbé un montant de 4 335,6 milliards au premier trimestre 2019, contre 4 120,5 milliards à la même période en 2018, selon un rapport que vient de publier l’Institut national de la statistique (INS). Ce qui représente une hausse 215,1 milliards de FCFA entre les deux périodes.

Au terme de la période sous revue, indique l’INS, la consommation finale a évolué de 2,9 %, comparativement au même trimestre de l’année précédente. « Cette évolution résulte d’une croissance de la composante privée de 4,1 % combinée à une contraction de la composante publique de 3,9 % », explique l’Institut.

Dans le détail, la consommation privée a englouti 3 793,5 milliards de FCFA au premier trimestre 2019 contre 3 557 milliards à la même période l’année précédente. La consommation publique, quant à elle, est chiffrée à 542,1 milliards pour les trois premiers mois de 2019 contre 563,5 milliards sur la même période en 2018.

L’évolution de la consommation privée est la résultante de la forte demande de certains produits par les ménages, notamment les produits de l’agriculture vivrière et de l’élevage. Aussi, la demande soutenue de certains biens du secteur secondaire tels que ceux des industries de travaux de grains, de transformation des produits d’origine agricole, des autres produits manufacturiers ainsi que de certains services tels que le transport et les télécommunications a contribué à soutenir la consommation privée.

Enfin, explique l’INS, l’évolution modérée de la consommation privée s’explique essentiellement par la baisse de la demande de certains produits tels que ceux de l’industrie du textile et de l’habillement (-14,8 %) et de l’industrie chimique (-2,7 %).

S.A

le-brasseur-camerounais-sabc-investit-12-milliards-de-fcfa-dans-une-nouvelle-ligne-de-production-a-douala
Le 26 février 2020, le ministre de l’Industrie, Dodo Ndocke, procèdera à l’inauguration d’une nouvelle ligne de production à l’usine de la société anonyme...
la-nouvelle-unite-en-charge-du-transport-de-la-fibre-optique-au-cameroun-va-rester-sous-le-controle-de-camtel
Dans une série de tweets, le ministre de Poste et Télécommunications (Minpostel) apporte des précisions sur les réformes envisagées au sein de...
la-moitie-des-occupants-des-logements-sociaux-de-mbanga-bakoko-a-douala-n-ont-pas-de-contrat-avec-la-sic
Dans le cadre de la campagne d’identification des locataires des logements SIC lancée en septembre dernier, le directeur général (DG) de la Société...
louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev