logoIC
Yaoundé - 04 juillet 2022 -
Economie

Ciment : dialogue de sourds entre acteurs du secteur et gouvernement autour de la pénurie et la hausse des prix

Ciment : dialogue de sourds entre acteurs du secteur et gouvernement autour de la pénurie et la hausse des prix

(Investir au Cameroun) - Au cours d’une récente concertation, tenue à Yaoundé, il y a eu une passe d’armes entre le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, et les acteurs du secteur du ciment. À centre de la dispute : la pénurie et la hausse des prix du ciment, apprend-on.

« On va au marché, on ne trouve pas de ciment ; quand on le trouve, il est vendu à des prix qui relèvent de la spéculation. Les distributeurs disent qu’on ne leur livre pas de ciment, les producteurs disent qu’on n’avait jamais livré autant de ciment à Yaoundé », a déclaré le Mincommerce. Selon lui, ce tableau peu reluisant rappelle l’année 2008 au cours de laquelle le ciment se vendait dans les circuits informels, au point de provoquer pénurie et inflation.

Au cours de cette concertation, les distributeurs ont, pour leur part, dit observé impuissants, depuis décembre 2021, une hausse unilatérale des prix par les producteurs. À les en croire, le sac de 50 kg de ciment se vend désormais à l’usine à 5 400 FCFA. Or, le prix de vente sur le marché homologué par le gouvernement est de 4300 FCFA pour le sac de 50 kg de ciment ordinaire à Douala et 4600 FCFA à Yaoundé, contre 4900 FCFA pour celui de type 42.5. Dans une correspondance adressée ce 9 décembre 2021 aux directeurs généraux de toutes les entreprises productrices de ciment, Luc Magloire Mbarga Atangana affirmait être en possession « éléments », prouvant que les cimentiers avaient « décidé de procéder unilatéralement » à une hausse de leurs prix de vente de 500 et 300 FCFA par sac, selon le type de ciment.

Vérification de la traçabilité du Ciment

Selon les distributeurs, il y a, en plus, des lenteurs dans le chargement des véhicules qui vont s’approvisionner dans les usines des producteurs. Une voiture peut stationner au moins quatre jours pour être chargée, pourtant en 2019 ce type d’opération se faisait en un jour. Ce qui permettait d’approvisionner le marché avec célérité.

Pour les cimentiers, la pénurie de ciment ne pourrait s’expliquer que par le fait que la demande soit au-dessus de l’offre. Ces deniers continuent également de se plaindre de l’explosion des coûts de production. En effet, les producteurs de ciment en activité au Cameroun soutiennent avoir cumulé des pertes totales d’au moins 15 milliards de FCFA depuis le 2e semestre 2021, à cause de l’augmentation des coûts de production, qui n’ont pas induit une hausse des prix de vente aux consommateurs. De ce fait, ils demandent depuis une hausse des prix pouvant atteindre 1200 FCFA. Il n’est donc pas exclu que la pénurie actuelle soit un moyen de pression pour obtenir du gouvernement cette revalorisation des prix.

Certainement conscient de cela, Luc Magloire Mbarga Atangana a promis de traquer les acteurs véreux. Car, il n’arrive pas à comprendre la pénurie actuelle alors que l’offre est passée d’un million de tonnes en 2008 à près de 4,5 millions tonnes aujourd’hui. Il a annoncé que la Brigade nationale de contrôle et de répression des fraudes ira vérifier la traçabilité des produits distribués dans les villes du pays notamment à Yaoundé.

Sylvain Andzongo

Lire aussi

24-03-2022-Ciment : les producteurs locaux annoncent 15 milliards de FCFA de pertes à cause du non réajustement des prix de vente

09-12-2021-Ciment : le gouvernement camerounais accuse les producteurs locaux d’entente sur la hausse des prix

 15-09-2021 - Matériaux de construction : Cimencam plaide pour une hausse du prix du sac de ciment pouvant atteindre 1200 FCFA

oapi-le-mandat-du-dg-l-ivoirien-denis-bohoussou-renouvele-apres-des-mois-de-crise
Le Conseil d’administration vient d’accorder un second et dernier mandat à l’Ivoirien Denis Bohoussou Loukou à la tête de l’Organisation africaine de la...
projet-de-bus-rapides-de-douala-la-banque-mondiale-approuve-un-pret-de-260-8-milliards-de-fcfa-78-du-cout-global
Le 2 juin 2022, apprend-on de source officielle, le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé en faveur du Cameroun, un prêt d’un...
croos-change-de-nom-et-devient-avi-center
Assurer la sécurité des ressources financières des étudiants, pour leur garantir plus de sérénité pendant leurs études en France. Situé en plein cœur du...
le-contrat-de-l-equipementier-francais-le-coq-sportif-resilie-par-la-federation-camerounaise-de-football
Alors que son contrat devrait s’achever en 2023, l’équipementier français « Le Coq Sportif » vient de voir son contrat résilier par la...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev