logoIC
Yaoundé - 14 juillet 2020 -
Economie

Le Cameroun boucle son programme d’émissions d’OTA sur le marché de la Beac avec une enveloppe de 219,4 milliards FCFA

Le Cameroun boucle son programme d’émissions d’OTA sur le marché de la Beac avec une enveloppe de 219,4 milliards FCFA

(Investir au Cameroun) - Alors qu’il recherchait 25 milliards de FCFA à travers une dernière émission d’obligations du Trésor (OTA) à 7 ans sur le marché de la Beac, le 17 juin 2020, le Trésor public camerounais s’est finalement contenté d’une enveloppe de 17,7 milliards de FCFA, au regard des conditions du marché et de la nécessité de préserver son taux limite, apprend-on de bonnes sources.

Les souscripteurs à cette opération de levée de fonds, rémunérée à un taux d’intérêt de 6,5%, permettent ainsi au Cameroun de clôturer en beauté un programme de mobilisation des financements de moyen et long termes sur le marché monétaire, entamé au début du mois d’avril 2020.

Au bout de six opérations sur des titres publics de 2 ans, 3 ans, 5 ans, 7 ans et 10 ans de maturité, le Cameroun s’en tire avec une enveloppe globale de 219,4 milliards de FCFA, sur les 220 milliards de FCFA recherchés pour la réalisation de certains projets d’infrastructures dans le pays. Ces opérations étaient toutes assorties de taux d’intérêt oscillant entre 3,5 et 7%.

En plus d’une signature déjà très crédible sur ce marché, dont il est le principal animateur depuis son lancement en 2011, le Cameroun a, au cours de ce dernier programme de levée de fonds, bénéficié des effets d’une décision de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), le régulateur bancaire commun aux pays de la Cemac.

« Pondération nulle »

En effet, à la demande des autorités camerounaises, au regard des garanties de remboursements présentées et de certains indicateurs de solvabilité du pays, la Cobac a marqué son accord « pour l’application d’une pondération nulle sur les OTA émises par l’État du Cameroun », a indiqué le président de la Cobac dans une correspondance adressée au ministre camerounais des Finances le 4 mai 2020.

Selon les spécialistes, cette décision du régulateur du secteur bancaire dans la zone Cemac a d’abord eu le don de rassurer les investisseurs bancaires et non bancaires actifs sur le marché monétaire. Ensuite, elle a permis de desserrer autour de ces mêmes investisseurs, l’étau des provisions obligatoires appliquées aux souscriptions aux OTA ne bénéficiant pas d’une pondération nulle.

En effet, explique un expert, dans la zone Cemac, le non-respect par un État des différents critères de convergence communautaire (taux d’inflation, niveau d’endettement, déficit budgétaire, reste-à-payer, etc.) est assorti de sanctions. Celles-ci prennent la forme de pondération (sorte d’augmentation du risque) sur les opérations réalisées sur les titres publics de l’État concerné.

En clair, fait observer une source proche du marché monétaire, « ce mécanisme (de la pondération, NDLR) fonctionne un peu comme le permis à points : plus vous commettez des fautes, plus on vous retranche des points ».

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

07-05-2020 - Grâce à une décision de la Cobac rendant ses titres plus attractifs, le Cameroun fait carton plein sur le marché monétaire

10-06-2020 - Recherche des capitaux : la stratégie du Cameroun sur le marché monétaire fait des émules au Congo

avec-803-505-tonnes-en-2019-le-cameroun-bat-son-record-en-matiere-d-importations-du-riz
Au cours de l’année 2019, dix opérateurs économiques ont importé une cargaison totale de 803 505 tonnes de riz sur le territoire camerounais, révèle...
le-cameroun-mobilise-117-milliards-de-fcfa-de-recettes-petrolieres-au-premier-trimestre-2020-en-baisse-de-3-3-sur-un-an
Les recettes pétrolières ont renfloué les caisses de l’État camerounais de 117 milliards de FCFA au cours des trois premiers mois de l’année 2020,...
le-cameroun-a-la-recherche-de-25-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-ce-15-juillet-2020
Le gouvernement camerounais procèdera, le 15 juillet 2020, à une nouvelle émission de titres publics sur le marché monétaire, apprend-on dans un...
en-2019-pour-la-1ere-fois-depuis-sa-creation-les-engagements-de-la-bdeac-ont-franchi-la-barre-de-200-milliards-de-fcfa
Au cours de l’année 2019, la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) a apporté des concours financiers de 271 milliards de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev