logoIC
Yaoundé - 24 septembre 2022 -
Economie

Le Cameroun rejoint l’Africa Finance Corporation pour doper les investissements dans l’industrie manufacturière

Le Cameroun rejoint l’Africa Finance Corporation pour doper les investissements dans l’industrie manufacturière

(Investir au Cameroun) - L’Africa Finance Corporation (AFC), institution financière multilatérale mise en place par des États africains pour apporter des solutions au déficit des infrastructures en Afrique, annonce ce 22 septembre 2022, l’enregistrement de l’État du Cameroun parmi ses membres. « En devenant le 36e État membre de l’AFC, le Cameroun œuvrera, avec la corporation sur des infrastructures clés, afin d’approfondir l’intégration, de permettre le remplacement des importations et de développer la capacité manufacturière et industrielle, pour qu’elle représente 40% du PIB, dans le cadre du programme vision 2035 du gouvernement », souligne l’AFC dans un communiqué officiel. 

Dans cette perspective, apprend-on officiellement, cet organisme de financement des infrastructures explore actuellement au Cameroun, des projets visant à mettre en place des unités de transformation des produits agricoles tels que le coton et le soja. Présenté comme premier fournisseur de solutions d’infrastructures en Afrique, révèle le communiqué susmentionné, « l’AFC a, à ce jour, alloué plus de 300 millions de dollars au Cameroun, afin de tirer profit des ressources naturelles du pays, notamment le maïs, le manioc, le coton, le cacao, le pétrole et le gaz, ainsi que les métaux de transition énergétique tels que le cobalt et le nickel ». 

En 2018, cet organisme a réalisé un investissement dans Nachtigal Hydro Power Company, l’entreprise du projet de construction d’une centrale hydroélectrique de 420 MW dans la région du Centre du Cameroun, et qui permettra d’augmenter de 30% la capacité installée dans le pays. Quatre ans plus tôt, l’AFC avait déjà soutenu la modernisation et l’extension de la Société nationale de raffinage (Sonara), l’unique raffinerie du Cameroun.

BRM

affaires-glencore-et-sinosteel-au-cameroun-cas-pratiques-du-besoin-de-plus-de-transparence-sur-les-contrats-extractifs
Durant le mois de mai 2022, le Cameroun a connu une polémique à propos d’une convention d’exploitation de fer signée entre son gouvernement...
reconstruction-de-raffinerie-de-la-sonara-le-trader-suisse-vitol-se-positionne
Le trader suisse Vitol SA est intéressée par la reconstruction de la raffinerie de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, ravagée par un...
titres-publics-de-la-beac-avec-plus-de-81-de-l-encours-les-prets-de-plus-d-un-an-dominent-le-marche
Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la Beac, la structure des titres sur le marché des titres publics à fin août 2022...
bvmac-la-premiere-cotation-de-l-emprunt-obligataire-2022-2029-de-l-etat-du-cameroun-annoncee-pour-le-28-septembre
Le 6e emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029), qui avait permis au pays de lever 235 milliards de FCFA sur la Bourse des valeurs...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev