logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Economie

Le Cameroun perçu comme le 28e pays le plus corrompu du monde (Transparency International)

Le Cameroun perçu comme le 28e pays le plus corrompu du monde (Transparency International)

(Investir au Cameroun) - La branche camerounaise de l’ONG anticorruption Transparency International a publié une déclaration ce 23 janvier. On y apprend qu’avec une note de 25 sur 100, le Cameroun est classé 153e sur 180 pays dans le cadre de l’Indice de perception de la corruption (IPC) 2019. En d’autres termes, le Cameroun est perçu comme le 28e pays le plus corrompu du monde sur les 180 classés.

Le Cameroun partage sa position avec la République centrafricaine et les Comores. « Après sa dégringolade à la 145e place en 2016 (26/100), ce classement suggère une fois encore l’insuffisance des réformes entreprises en dépit des mécanismes d’intégrité mis en place par son gouvernement », lit-on dans la déclaration signée de Henri Njoh Manga Bell, président de Transparency Cameroun.

De la même déclaration, on apprend que, malgré le vote en juillet 2016 d’un nouveau code pénal internalisant certaines infractions de la convention des Nations unies contre la corruption au Cameroun, « il est regrettable que de nombreux instruments manquent au dispositif de lutte contre la corruption tels que la loi anti-anticorruption, la non-ratification de la Convention de l’Union africaine contre la corruption, la non-application de l’article 66 de la Constitution sur la déclaration des biens et avoirs, l’absence d’incrimination contre l’enrichissement illicite et la protection juridique des lanceurs d’alerte, de militants anticorruption, des enquêtes et de journalistes rapportant des cas de corruption ».

« Au-delà, la notation du Cameroun reflète une variété d’observations portant sur une manière dont le climat social, politique et économique affecte la compétitivité », conclut la déclaration de Me Henri Njoh Manga Bell.

L’IPC 2019 classe 180 pays selon leur niveau de perception de la corruption du secteur public d’après les experts et les hommes d’affaires sur une échelle allant de 0 (perçu comme très corrompu) à 100 (perçu comme très peu corrompu).

Pour l’édition 2019, indique Transparency, le Danemark et la Nouvelle-Zélande obtiennent encore les scores les plus élevés avec une moyenne de 88 et 87 respectivement. La Syrie, le Sud-Soudan et la Somalie occupant les dernières places avec 13, 12 et 9 respectivement.

Sylvain Andzongo

le-brasseur-camerounais-sabc-investit-12-milliards-de-fcfa-dans-une-nouvelle-ligne-de-production-a-douala
Le 26 février 2020, le ministre de l’Industrie, Dodo Ndocke, procèdera à l’inauguration d’une nouvelle ligne de production à l’usine de la société anonyme...
la-nouvelle-unite-en-charge-du-transport-de-la-fibre-optique-au-cameroun-va-rester-sous-le-controle-de-camtel
Dans une série de tweets, le ministre de Poste et Télécommunications (Minpostel) apporte des précisions sur les réformes envisagées au sein de...
la-moitie-des-occupants-des-logements-sociaux-de-mbanga-bakoko-a-douala-n-ont-pas-de-contrat-avec-la-sic
Dans le cadre de la campagne d’identification des locataires des logements SIC lancée en septembre dernier, le directeur général (DG) de la Société...
louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev