logoIC
Yaoundé - 18 janvier 2022 -
Economie

Le magazine Investir au Cameroun scrute les performances des sociétés d’État, accusées de produire de « piètres résultats »

Le magazine Investir au Cameroun scrute les performances des sociétés d’État, accusées de produire de « piètres résultats »

(Investir au Cameroun) - « Entreprises publiques, un fardeau pour l’État ». Tel est le titre du dossier que livre le magazine Investir au Cameroun, dans son édition de mars 2020 actuellement disponible S’inspirant du rapport 2019 de la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR), votre magazine scrute les performances de ces entreprises publiques, qui, selon le FMI, sont passées maîtresses dans l’art de produire de « piètres résultats ».

Pour preuve, nombre d’entre elles, au lieu de procurer des dividendes à l’État-actionnaire, sont devenues des espèces de parasites, qui vivent au dépend du Trésor public, dont elles menacent d’ailleurs l’équilibre en raison de leur endettement abyssal. Mais, il n’y a pas que du mauvais dans le portefeuille de l’État. Il y’en a aussi qui, du fait de leurs performances enviables, donnent à espérer de l’entreprenariat public dans le pays.

La nouvelle livraison de votre magazine c’est également un entretien avec le tout nouveau patron en Afrique centrale de la Société financière internationale (SFI), filiale de la banque mondiale dédiée au financement du secteur privé. Basé à Douala, la capitale économique camerounaise, l’Ivoirien Sylvain Kakou révèle les ambitions de cette structure de financement pour le Cameroun, notamment la fenêtre ouverte aux start-ups.

Comme à l’accoutumée, la nouvelle livraison de votre magazine revient sur les faits marquants qui ont ponctué l’actualité économique dans le pays au cours des dernières semaines. Avec notamment la première introduction d’une structure financière à la bourse sous-régionale, basée à Douala, opération dont la particularité est de pouvoir acheter des actions via le Mobile Money. Ce mode de paiement s’impose de plus en plus dans les transactions commerciales et financières dans la zone Cemac, notamment au Cameroun.

BRM

telecoms-l-operateur-public-camtel-affirme-avoir-rempli-les-conditions-pour-lancer-son-reseau-mobile
Cinq mois après le lancement de « Blue », sa nouvelle marque commerciale, Camtel, opérateur public et historique des télécoms au Cameroun, vient de mettre...
crise-anglophone-pres-de-1-700-emplois-supprimes-chez-l-agro-industriel-pamol-en-2-ans
Entre 2018 et 2020, le nombre d’emplois au sein de la société à capitaux publics Pamol Plantations Plc a diminué de 1 688 personnels. Dans le détail,...
le-brasseur-sabc-offre-un-forage-aux-populations-du-village-mabanda-dans-la-region-du-sud-ouest-du-cameroun
Le 14 janvier 2022, le groupe brassicole SABC a rétrocédé un forage aux populations du village Mabanda, situé dans l’arrondissement de...
agro-industrie-la-cdc-a-perdu-plus-de-18-milliards-de-fcfa-en-2020-malgre-la-reprise-des-exportations-de-bananes
Au terme de l’exercice achevé au 31 décembre 2020, la Cameroon Development Corporation (CDC), l’entreprise publique qui exploite la banane, l’hévéa...

Les exportations du Cameroun en 2020 avec 52% du total vers 5 principaux pays

InfographieSBBC exportations 2020 cameroun

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n116-117: Decembre 2021-Janvier 2022

La preuve par 9 du génie camerounais


Comment Gozem veut révolutionner le transport urbain au Cameroun


Business in Cameroon n106-107: December 2021-January 2022

Nine projects and innovations that demonstrate Cameroonians’ genius


This is how Gozem plans to revolutionize the transport sector in Cameroon

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev