logoIC
Yaoundé - 04 juillet 2022 -
Economie

Industries extractives : au Cameroun, les coûts de production ont augmenté de 57,6% au 4e trimestre 2021

Industries extractives : au Cameroun, les coûts de production ont augmenté de 57,6% au 4e trimestre 2021

(Investir au Cameroun) - Comme ce fut déjà le cas au 3e trimestre 2021, les prix sortie-usine dans le secteur industriel au Cameroun ont une nouvelle fois connu une augmentation au cours du 4e trimestre. « En référence au 4e trimestre 2020, l’activité industrielle a dans l’ensemble enregistré une hausse des prix à la production de 14,8% au 4e trimestre 2021 », indique l’Institut national de la statistique (INS), qui vient de publier son Indice des prix à la production industrielle (IPPI), pour la période sous revue.

À en croire l’organisme en charge de l’élaboration de la statistique officielle au Cameroun, cette hausse des prix sortie-usine est principalement portée par le secteur extractif, dans lequel les coûts de production ont littéralement explosé, augmentant de 57,6% au 4e trimestre 2021, en comparaison avec la même période en 2020. « Cette hausse est imputable au renchérissement des coûts des hydrocarbures, notamment le pétrole et le gaz, qui connaissent une forte demande suite à la reprise économique post Covid-19 », explique l’INS.

Mais, révèle le rapport de l’INS, cette flambée des coûts de production ne s’est pas limitée aux industries extractives. Elle s’est étendue aux industries de fabrication du papier, du carton et de l’imprimerie (+24,4%) et aux industries de la métallurgie et de fabrication des ouvrages en métaux (27,8%), etc.

Pour rappel, selon l’INS, « l’IPPI mesure l’évolution des prix des transactions de biens industriels produits à l’intérieur du territoire économique du Cameroun. Il s’agit des prix départ-usine payés aux producteurs, hors taxes et subventions, et hors marge de transport. L’échantillon de l’IPPI est constitué de 103 entreprises couvrant 328 produits-entreprise, 177 gammes, 48 classes d’activité, 38 groupes et 24 divisions. L’échantillon d’entreprises enquêtées couvre l’ensemble du secteur industriel et a été sélectionné suivant la méthode de cut-off, de manière à couvrir environ 80% de du chiffre d’affaires de chaque division ».

BRM

oapi-le-mandat-du-dg-l-ivoirien-denis-bohoussou-renouvele-apres-des-mois-de-crise
Le Conseil d’administration vient d’accorder un second et dernier mandat à l’Ivoirien Denis Bohoussou Loukou à la tête de l’Organisation africaine de la...
projet-de-bus-rapides-de-douala-la-banque-mondiale-approuve-un-pret-de-260-8-milliards-de-fcfa-78-du-cout-global
Le 2 juin 2022, apprend-on de source officielle, le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé en faveur du Cameroun, un prêt d’un...
croos-change-de-nom-et-devient-avi-center
Assurer la sécurité des ressources financières des étudiants, pour leur garantir plus de sérénité pendant leurs études en France. Situé en plein cœur du...
le-contrat-de-l-equipementier-francais-le-coq-sportif-resilie-par-la-federation-camerounaise-de-football
Alors que son contrat devrait s’achever en 2023, l’équipementier français « Le Coq Sportif » vient de voir son contrat résilier par la...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev