logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Economie

Le port de Douala casse les prix pour le pesage des marchandises en direction de la RCA et du Tchad

Le port de Douala casse les prix pour le pesage des marchandises en direction de la RCA et du Tchad

(Investir au Cameroun) - L’autorité portuaire de la place de Douala-Bonabéri (PAD), principale porte d’entrée des marchandises au Cameroun, vient de baisser les prix de pesage des marchandises au bénéfice de deux pays de l’hinterland de la Cemac : la République centrafricaine (RCA) et le Tchad.

« Le public et les clients du Port de Douala sont informés que dans le cadre de l’offre des services compétitifs aux pays voisins et amis, le port autonome de Douala accord un tarif préférentiel du pesage de 250 FCFA/tonne (hors taxe), aux marchandises en transit à destination et en provenance du Tchad et de la République centrafricaine via le Port de Douala », écrit le directeur général du PAD, Cyrus Ngo’o.

Le top management explique que cette baisse est de l’ordre de 25%. En effet, avant cette décision, le tarif de pesage était de 330 FCFA, hors taxe. Ce qui permettra de rendre attractive la place portuaire pour ses deux pays qui ne disposent pas d’un front de mer et donc, dépendent du Cameroun pour le transport des marchandises acheminées par voie maritime.

Cette action du PAD pourrait également alléger les charges des opérateurs économiques qui se plaignaient déjà en fin 2020 de la hausse des tarifs du transport de 50% sur le corridor Douala-Ndjamena, qui permet d’approvisionner la capitale tchadienne à partir du port de Douala.

En effet, au cours d’une rencontre des transporteurs centrafricains, tchadiens et camerounais, tenue le 18 novembre 2020 à Douala, les participants ont décidé de revaloriser les tarifs du transport des marchandises sur le corridor Douala-Ndjamena. Ce tarif est ainsi passé de 2,2 millions de FCFA à 3,3 millions de FCFA par camion, ce qui correspond à une hausse de 1,1 million de FCFA, soit 50% en valeur relative.

Le Syndicat national des transporteurs routiers du Cameroun (SNTRC) a justifié cette décision par le fait que depuis 2005, les prix des marchandises transportées ont augmenté alors que les transporteurs, eux, n’ont pas réajusté les tarifs de leurs prestations. « Cette décision est, à notre avis, un sabotage du commerce inter-étatique », a tranché le président du Conseil national des importateurs, transitaires et exportateurs du Tchad (Conite), Ali Abdallah Youssouf.

Sylvain Andzongo

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev