logoIC
Yaoundé - 14 juillet 2020 -
Economie

Les parlementaires plaident pour la consommation du « Made in Cameroon »

Les parlementaires plaident pour la consommation du « Made in Cameroon »

(Investir au Cameroun) - De l’avis de nombreux experts, la pandémie du Covid-19 au Cameroun a remis au goût du jour l’impérieuse nécessité de promouvoir les produits locaux. Emboitant le pas aux tenants de cette thèse, qui agite le débat économique au Cameroun, les députés membres du réseau « Espérance jeunesse » (Reje) ont organisé dans la capitale camerounaise, la première édition de la journée « du patriotisme économique » destinée à promouvoir la consommation du «Made in Cameroon ». 

Organisée autour du thème « consommer camerounais pour promouvoir l’entrepreneuriat et valoriser l’emploi jeune », cette rencontre d’échanges, sur les opportunités qu’offre le «Made in Cameroon», ainsi que les modalités de développement, a connu la participation de membres du gouvernement et de partenaires financiers du pays. Ces derniers ont pu, à la faveur d’une mini-exposition de produits locaux, apprécier le génie des entrepreneurs camerounais.

« Jusqu’à présent, je pense que nous sommes tous un peu coupables d’avoir négligé l’importance du patriotisme économique. Aujourd’hui, le coronavirus nous offre l’opportunité de revenir sur les fondements de l’économie tels que la balance commerciale, pour nous imposer de consommer ce que nous produisons. Cela implique également de donner une place de choix à toute la valeur ajoutée camerounaise dans la commande publique », a confié le député de l’opposition Joshua Osih, candidat malheureux à la dernière élection présidentielle.

Ce plaidoyer des parlementaires pour le « Made in Cameroon » et le patriotisme économique rejoint notamment le combat du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), qui n’a de cesse de suggérer au gouvernement la mise en place d’une stratégie de promotion de « champions nationaux », afin de rendre des entreprises camerounaises compétitives dans une économie mondiale de plus en plus globalisée.

BRM  

avec-803-505-tonnes-en-2019-le-cameroun-bat-son-record-en-matiere-d-importations-du-riz
Au cours de l’année 2019, dix opérateurs économiques ont importé une cargaison totale de 803 505 tonnes de riz sur le territoire camerounais, révèle...
le-cameroun-mobilise-117-milliards-de-fcfa-de-recettes-petrolieres-au-premier-trimestre-2020-en-baisse-de-3-3-sur-un-an
Les recettes pétrolières ont renfloué les caisses de l’État camerounais de 117 milliards de FCFA au cours des trois premiers mois de l’année 2020,...
le-cameroun-a-la-recherche-de-25-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-ce-15-juillet-2020
Le gouvernement camerounais procèdera, le 15 juillet 2020, à une nouvelle émission de titres publics sur le marché monétaire, apprend-on dans un...
en-2019-pour-la-1ere-fois-depuis-sa-creation-les-engagements-de-la-bdeac-ont-franchi-la-barre-de-200-milliards-de-fcfa
Au cours de l’année 2019, la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) a apporté des concours financiers de 271 milliards de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev