logoIC
Yaoundé - 28 janvier 2021 -

BannerICBC2021

Economie

Productions animales : la Sodepa prend du poil de la bête et affiche un résultat de 106 millions de FCFA en 2019 (+14%)

Productions animales : la Sodepa prend du poil de la bête et affiche un résultat de 106 millions de FCFA en 2019 (+14%)

(Investir au Cameroun) - Au terme de l’assemblée générale ordinaire de la Société de développement et d’exploitation des productions animales (Sodepa) tenue à Yaoundé, le 20 novembre, l’on a appris que cette entreprise publique a enregistré un résultat de 106 753 652 FCFA au cours de l’exercice 2019.

Ce résultat de 2019 est supérieur à celui de 2018 de 13,30 millions de FCFA. En effet, lors de l’année 2018, la Sodepa avait enregistré un bénéfice 93 445 949 FCFA, en hausse de 14,24%. L’année d’avant, elle affichait un résultat négatif de – 369 607 763 FCFA.

Selon l’entreprise, ces performances haussières sont en partie liées au contrat-plan (2013-2016) avec l’État d’un montant de 4,2 milliards de FCFA. L’exécution de cette convention a permis de rénover des abattoirs à Yaoundé et Douala et d’acquérir quatre abattoirs mobiles.

En outre, la société a développé de l’activité d’abattage (de 172 000 abattages en 2016 à 213 711 abattages en 2018), celle des inséminations artificielles dans les ranches et les stations d’élevage avec pour avantage une réduction du cycle de reproduction à quatre ans pour les races locales et à deux ans pour les races améliorées.

Avant même la fin d’année 2019 et en attendant des chiffres définitifs, l’entreprise a pu abattre, au cours des neuf premiers mois, 153 863 bovins dans les abattoirs de Yaoundé, Douala et Ngaoundéré ; soit 23 079,45 tonnes de viande mises à la disposition des consommateurs par cette structure sous-tutelle du ministère en charge de l’Élevage.

Sur un autre aspect, le contrat-plan avec l’État a également permis à la Sodepa de développer la race Simgoud (vaches issues du croisement entre la race Simmental italienne et le Doudali local) caractérisée par son aptitude à produire aussi bien le lait que la viande. Ces améliorations génétiques ont permis d’atteindre de haut rendement avec des capacités de production laitière de 8 à 10 litres/jour/animal contre 2 à 3 litres/animal pour les races locales.

S.A.

a-fin-2019-le-regulateur-des-telecoms-reclamait-a-camtel-et-nexttel-pres-de-78-milliards-de-fcfa-de-redevances
Au cours de l’année 2019, l’Agence de régulation des télécoms (ART) a recouvré des recettes d’un montant global de 49,9 milliards de FCFA, en baisse...
le-turc-karpowership-propose-au-cameroun-la-production-de-300-mw-d-electricite-dans-un-bateau-au-port-de-douala
Le 25 janvier 2021, une délégation de la société turque Karpowership a été reçue par le Premier ministre camerounais, Joseph Dion Ngute. De bonnes...
conforte-par-les-paiements-de-l-etat-l-electricien-eneo-leve-100-milliards-de-fcfa-aupres-de-huit-banques-locales
Concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun jusqu’en 2031, Eneo, entreprise contrôlée par le fonds d’investissement britannique Actis,...
le-cameroun-elargie-le-spectre-des-marches-pouvant-faire-l-objet-de-passation-electronique
Dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics au Cameroun, le ministre en charge du secteur (Minmap), Ibrahim Talba Malla, a signé le 19...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n104 Décembre 2020

L’émergence d’une industrie automobile camerounaise


La bataille du « Made in Cameroon »


Business in Cameroon n94-95: Décembre-2020

The rise of Cameroon’s automotive industry


The «Made in Cameroon» war

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev