logoIC
Yaoundé - 26 septembre 2023 -
Economie

Productions animales : la Sodepa prend du poil de la bête et affiche un résultat de 106 millions de FCFA en 2019 (+14%)

Productions animales : la Sodepa prend du poil de la bête et affiche un résultat de 106 millions de FCFA en 2019 (+14%)

(Investir au Cameroun) - Au terme de l’assemblée générale ordinaire de la Société de développement et d’exploitation des productions animales (Sodepa) tenue à Yaoundé, le 20 novembre, l’on a appris que cette entreprise publique a enregistré un résultat de 106 753 652 FCFA au cours de l’exercice 2019.

Ce résultat de 2019 est supérieur à celui de 2018 de 13,30 millions de FCFA. En effet, lors de l’année 2018, la Sodepa avait enregistré un bénéfice 93 445 949 FCFA, en hausse de 14,24%. L’année d’avant, elle affichait un résultat négatif de – 369 607 763 FCFA.

Selon l’entreprise, ces performances haussières sont en partie liées au contrat-plan (2013-2016) avec l’État d’un montant de 4,2 milliards de FCFA. L’exécution de cette convention a permis de rénover des abattoirs à Yaoundé et Douala et d’acquérir quatre abattoirs mobiles.

En outre, la société a développé de l’activité d’abattage (de 172 000 abattages en 2016 à 213 711 abattages en 2018), celle des inséminations artificielles dans les ranches et les stations d’élevage avec pour avantage une réduction du cycle de reproduction à quatre ans pour les races locales et à deux ans pour les races améliorées.

Avant même la fin d’année 2019 et en attendant des chiffres définitifs, l’entreprise a pu abattre, au cours des neuf premiers mois, 153 863 bovins dans les abattoirs de Yaoundé, Douala et Ngaoundéré ; soit 23 079,45 tonnes de viande mises à la disposition des consommateurs par cette structure sous-tutelle du ministère en charge de l’Élevage.

Sur un autre aspect, le contrat-plan avec l’État a également permis à la Sodepa de développer la race Simgoud (vaches issues du croisement entre la race Simmental italienne et le Doudali local) caractérisée par son aptitude à produire aussi bien le lait que la viande. Ces améliorations génétiques ont permis d’atteindre de haut rendement avec des capacités de production laitière de 8 à 10 litres/jour/animal contre 2 à 3 litres/animal pour les races locales.

S.A.

barometre-de-confiance-ecofin-rebecca-enonchong-seule-entrepreneure-camerounaise-dans-le-top-50
Pour la seconde édition du baromètre Ecofin de septembre 2023, Rébecca Enonchong reste la seule entrepreneure camerounaise parmi les 50 personnalités...
politique-budgetaire-une-mission-de-la-cemac-au-cameroun-pour-evaluer-le-pays
Une mission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) sur la surveillance multilatérale a entamé,...
douala-apres-un-an-de-suspension-la-douane-relance-des-ventes-aux-encheres-publiques
La douane annonce dès ce 26 septembre 2023 les ventes aux enchères publiques des marchandises au secteur des douanes du Littoral 2, à Douala, la...
au-cameroun-les-prix-des-produits-alimentaires-maintiennent-l-inflation-a-un-niveau-eleve-7-8
L’inflation continue à peser sur le budget quotidien des Camerounais. Et pour cause : les prix à la consommation finale des ménages ont enregistré...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev