logoIC
Yaoundé - 06 décembre 2021 -
Economie

Fer de Mbalam : Sundance traîne le Chinois AustSino à la Cour suprême d’Australie pour abus de confiance

Fer de Mbalam : Sundance traîne le Chinois AustSino à la Cour suprême d’Australie pour abus de confiance

(Investir au Cameroun) - La junior minière australienne Sundance Resources est sur plusieurs fronts contentieux dans le cadre de sa déchéance sur le projet d’exploitation du gisement de fer de Mbalam, écartelé entre le Cameroun et le Congo. En dehors du Cameroun et du Congo qu’il a traîné en arbitrage à Londres et à Paris, Sundance annonce l’ouverture d’une procédure contre l’entreprise chinoise AustSino et son promoteur M. Ding, au niveau de la Cour suprême d’Australie-Occidentale « pour ce qui ressemble manifestement à un abus de confiance ».

« L’un des principaux sujets de préoccupation pour Sundance concerne la possibilité qu’AustSino et M. Ding aient utilisé à mauvais escient des informations confidentielles relatives au projet qui leur ont été divulguées pendant la période au cours de laquelle ils ont collaboré avec Sundance dans le cadre du projet. Cet ensemble d’informations confidentielles comprenait notamment une étude de faisabilité définitive du projet, couvrant à la fois les mines de Mbalam-Nabeba et le chemin de fer proposé jusqu’au port de Kribi au Cameroun. L’étude de faisabilité définitive et d’autres documents techniques relatifs aux composants portuaires et ferroviaires du projet - qui étaient le produit d’années de travail et de plus de 400 millions de dollars de dépenses par Sundance - ont été divulgués à AustSino et à M. Ding sur la base limitée qu’ils étaient strictement confidentiels et ne doivent pas être utilisés à d’autres fins que la collaboration avec Sundance sur le projet », écrit la junior minière.

Sundance note qu’en octobre 2021, en collaboration avec un partenaire financier du nom de Bestway, AustSino a soumis au gouvernement du Cameroun une étude de faisabilité pour la construction d’une voie ferrée reliant le site de Mbalam au port de Kribi. Et que cela s’est produit seulement quatre mois après qu’AustSino a annoncé, le 26 juin 2021, qu’il allait « entamer les études nécessaires et faire avancer les discussions pour atteindre les objectifs énoncés dans le protocole d’accord » avec Bestway et le Cameroun.

Doutes et suspicions 

« Sundance ne pense pas qu’AustSino et Bestway auraient pu réaliser une étude de faisabilité, prête à être évaluée par le gouvernement du Cameroun, pour un projet d’un coût en capital estimé à plusieurs milliards de dollars en seulement quatre mois sans faire un usage abusif de l’étude de faisabilité confidentielle de Sundance pour le projet et d’autres informations confidentielles, telles que des études ultérieures qui ont examiné les besoins d’expansion pour 100 millions de tonnes par an », martèle la junior minière.

Grâce à l’action devant la Cour suprême, Sundance espère en savoir plus sur l’étude de faisabilité qu’AustSino a soumise au gouvernement du Cameroun et sur la manière dont AustSino et/ou M. Ding ont pu abuser d’autres informations confidentielles et exclusives de Sundance.

Entre-temps, informe la multinationale, le 2 novembre 2021, la Cour suprême d’Australie-Occidentale a rendu des ordonnances de programmation pour le processus d’enquête préalable à l’action de Sundance, y compris les délais pour le dépôt d’affidavits (déclarations sous serment) et de soumissions conformes par AustSino et M. Ding. Sundance se dit satisfaite de ces ordonnances, qui prévoient une audience d’une journée de pré-action de Sundance après le 28 janvier 2022.

Depuis 2015, après plusieurs prorogations de sa licence d’exploration sur le projet, la junior minière australienne Sundance Resources n’est pas parvenue à accrocher un partenaire technique et financier pour la mise en place des infrastructures relatives au projet de Mbalam (construction d’un chemin de fer plus de 500 km entre Mbalam et Kribi, de la mine et d’un terminal minéralier au port en eau profonde de Kribi). Des tentatives successives avec les sociétés chinoises China Gezhouba, en 2015, Tidfore Heavy Equipment Group Ltd, en 2018, et enfin AustSino, à partir de 2018, ont toutes été couronnées d’échec.

Et le 25 juin 2021 à Yaoundé, l’État du Cameroun, à travers le ministre des Transports, Jean Ernest Ngallé Bibéhé, signe avec les sociétés AutSino Resources Group Ltd et Bestway Finance Ltd, un mémorandum d’entente (MoU), pour la construction du chemin de fer de plus de 500 km reliant Mbalam au port en eau profonde de Kribi. Avec ce MoU, l’opérateur chinois Autsino Resources Group Ltd effectue un retour en force sur le projet. Ce qui lui vaut désormais ces poursuites judiciaires.

Sylvain Andzongo

barrage-de-memve-ele-la-livraison-de-la-ligne-de-transport-renvoyee-aux-calendes-grecques
Contrairement aux annonces du ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, lors d’une plénière spéciale à l’Assemblée nationale en...
le-cameroun-annonce-la-mise-en-place-du-numero-vert-1527-pour-denoncer-la-corruption-autour-des-titres-fonciers
Pièce cotée et prisée auprès des banquiers lorsqu’un opérateur économique veut obtenir un crédit au Cameroun, le titre foncier se verra appliquer une...
masse-salariale-des-agents-de-l-etat-en-2021-le-cameroun-passe-a-nouveau-a-cote-du-ratio-de-soutenabilite-de-la-cemac
Selon le Premier ministre (PM) camerounais, Joseph Dion Nguté, à fin août 2021, le ratio de soutenabilité de la masse salariale au sein de la Fonction...
le-cameroun-a-exporte-9-335-000-m3-de-gaz-naturel-liquefie-a-fin-octobre-2021-en-augmentation-de-34
Selon les informations du ministère de l’Eau et de l’Énergie (Minee), le Cameroun a exporté 9 335 000 m3 de gaz naturel liquéfié (GNL) à fin octobre...

Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n115 Novembre 2021

Adieu le cash Les Camerounais s’emparent de la monnaie électronique


Erwan Garnier: « Le secteur hôtelier camerounais va clairement se développer »


Business in Cameroon n105: November-2021

Forget cash, Cameroonians are in on e-money!


Erwan Garnier: “Clearly, the Cameronian hospitality sector will develop”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev