logoIC
Yaoundé - 05 avril 2020 -
Economie

Conformité à l’ITIE : l’examen de rattrapage du Cameroun lancé le 13 février 2020

Conformité à l’ITIE : l’examen de rattrapage du Cameroun lancé le 13 février 2020

(Investir au Cameroun) - Le Conseil d’administration (CA) de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) a rendu, sa décision au sujet de la demande de report de la date de début de la deuxième évaluation du Cameroun à la conformité à l’ITIE. Il a décidé que cet examen, encore appelé validation, débute le 13 février 2020, jour où il a pris sa décision.

Initialement prévu pour débuter le 29 décembre 2019, le Cameroun a adressé, la veille, une demande de prorogation de la date pour le 1er mars prochain. Mais le CA n’a pas accédé à cette demande estimant que « le Cameroun n’était pas éligible à une prorogation du délai pour commencer sa deuxième validation ». L’introduction de cette requête a néanmoins permis au Cameroun d’avoir un répit de plus d’un mois, le temps de la tenue du CA qui s’est finalement réuni le 13 février.

La validation est effectuée en quatre étapes : préparation, collecte des données initiales et consultation des parties prenantes effectuées par le secrétariat international de l’ITIE, validation indépendante et examen du Conseil d’administration. Le Cameroun joue gros pour cette deuxième validation. Car, après avoir été recalé au terme de la validation qui s’est achevée, le 29 juin 2018, un second échec lui vaudrait une exclusion de l’ITIE. 

Au terme de la dernière validation sanctionnée par une décision du Conseil d’administration de l’ITIE, il avait été constaté que les progrès réalisés par le Cameroun dans la mise en œuvre de l’Initiative sont « significatifs » ou « satisfaisants », exception faite des trois exigences : la gouvernance du Comité local, le flou sur les transferts infranationaux et les dépenses quasi-fiscales.

Le CA avait ainsi prescrit au Cameroun quatorze (14) mesures correctives à mettre en œuvre avant l’examen de rattrapage, initialement prévu pour démarrer le 29 décembre 2019. Alors que commence cet examen, quatre recommandations sont toujours en cours de réalisation.

Sylvain Andzongo

la-bvmac-affiche-une-capitalisation-boursiere-totale-de-120-milliards-de-fcfa-au-26-fevrier-2020
La Bourse de valeurs mobilières de l'Afrique centrale (Bvmac) dont le siège est basé à Douala, au Cameroun, informe que, depuis le lancement effectif de...
au-cameroun-60-34-des-chefs-d-entreprises-se-disent-impactes-par-l-augmentation-de-la-pression-fiscale-gicam
Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) vient de publier son « Tableau de bord de l’économie » pour le compte du 3e trimestre 2019. Le...
l-etat-du-cameroun-nourrit-l-ambition-de-racheter-les-actions-de-total-au-sein-de-la-sonara
En parcourant le rapport de la Commission de réhabilitation (CTR) des établissements publics au Cameroun, paru en septembre 2019, l’on y apprend que...
des-banques-impliquees-dans-la-collecte-des-ressources-dediees-au-fonds-special-de-lutte-contre-le-covid-19-au-cameroun
Une ou plusieurs banques vont jouer, dans les prochains jours, un rôle important dans la collecte des apports financiers que les bailleurs privés ou...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n95 Mars 2020

Minim Martap« Peut-être la meilleure bauxite au monde à ce jour »


La nécessaire réforme des entreprises publiques camerounaises


Business in Cameroon n85: March 2020

Minim Martap«It might be the best bauxite ever at the moment»


The necessary reform of Cameroonian public firms

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev