logoIC
Yaoundé - 24 avril 2024 -
Economie

Téléphonie : une réunion de crise État-opérateurs annoncée en pleine campagne de boycott de MTN et Orange

Téléphonie : une réunion de crise État-opérateurs annoncée en pleine campagne de boycott de MTN et Orange

(Investir au Cameroun) - Dans des lettres adressées le 25 avril 2023 aux directeurs généraux de MTN Cameroun, d’Orange Cameroun, de l’opérateur historique Camtel et de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), la ministre des Postes et Télécoms (Minpostel) invite ces responsables d’entreprises à une réunion qui se déroulera le 27 avril 2023 à Yaoundé. Selon la ministre Libom Li Likeng (photo), l’ordre du jour de la réunion « portera essentiellement sur les mesures prises pour l’amélioration de la qualité de service des communications électroniques et la protection des consommateurs », apprend-on officiellement.

Même si dans l’entourage de la Minpostel, l’on soutient que « cette réunion s’est préparée depuis la fin de la semaine dernière », il est difficile de ne pas la mettre en lien avec la campagne de boycott des services des opérateurs de mobile, baptisée « Mode avion », lancée depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Cette campagne à laquelle se sont mêlées des personnalités comme les artistes-musiciennes Kareyce Fotso et Charlotte Dipanda, le réalisateur de séries télévisées Ebenezer Kepombia, le célèbre avocat Claude Assira, l’experte des TIC Rebecca Enonchong, ou encore des hommes politiques tels que Cabral Liibi, a initialement consisté à mettre les téléphones en « mode avion » (pour ne pas avoir à les utiliser) entre 12h et 14h, le 24 avril.

Elle a pour objectif d’amener les opérateurs de téléphonie du Cameroun non seulement à améliorer la qualité de service sur les appels et l’Internet ; mais aussi à réduire leurs prix, y compris sur les services de transfert d’argent et de paiement mobile. L’opération a été inspirée par la récente victoire des abonnés du mobile en Côte d’Ivoire face aux opérateurs MTN et Orange, qui, sous la pression populaire articulée autour du boycott de leurs services, ont dû revenir sur une décision d’augmentation des prix pourtant consentie dans un premier temps par l’État.

Pour l’heure, il est difficile de mesurer l’impact réel de l’opération « Mode avion » sur les activités des opérateurs en activité au Cameroun, ni même le niveau d’adhésion des abonnés au mobile à ce boycott, dont certains internautes prônent la poursuite cette fois-ci tous les jours pendant un mois aux mêmes tranches horaires. Mais pour sûr, l’ombre de cette opération devrait planer sur la réunion de crise convoquée par la ministre des Postes et Télécoms le 27 avril 2023.

156 milliards de FCFA d’investissements attendus

En effet, la qualité de service des communications électroniques s’est davantage dégradée au Cameroun depuis plusieurs mois. En février 2023, le régulateur a annoncé des contrôles de performance des réseaux de téléphonie mobile auprès des opérateurs concessionnaires. « Les résultats de ces contrôles devraient engendrer des sanctions prévues par la règlementation en vigueur, à savoir : les sanctions pécuniaires, la proposition de la réduction de la durée de la concession, la proposition de retrait de la concession », avait prévenu le DG de l’ART dans un communiqué publié le 13 février 2023.

Dans le même document, Philémon Zo’o Zame révèle avoir servi 13 mises en demeure assorties d’un délai pour la mise en œuvre de mesures correctives, aux opérateurs Orange, MTN, Viettel (qui exerce dans le pays sous la marque commerciale Nexttel) et Camtel. C’était au terme de contrôles de performance des réseaux effectués au 2e semestre 2022. En juillet 2019, Orange, MTN et Nexttel avaient déjà écopé d’une amende globale de 3,5 milliards de FCFA, suite au non-respect de leurs cahiers de charges. Pour ne plus avoir à subir les foudres du régulateur et les grincements de dents des abonnés sur leur mauvaise qualité de service, MTN, Orange et Camtel ont pris, en décembre 2022, l’engagement de réaliser des investissements cumulés d’un montant de 156 milliards de FCFA au Cameroun en 2023.

Cependant, avait souligné le DG d’Orange Cameroun le 31 janvier 2023 à Yaoundé, au cours d’une réunion de concertation avec les responsables de l’ART, malgré les investissements annoncés par les opérateurs, la qualité de service ne sera pas toujours au rendez-vous sans une véritable synergie entre les différents acteurs du secteur des télécoms du pays. « Il y a des points sur lesquels Orange Cameroun doit travailler collectivement avec les autres opérateurs. Parfois, notamment sur des questions de transmission par fibre optique, nous dépendons d’autres opérateurs. D’où la nécessité de se mettre ensemble pour améliorer la qualité », avait souligné Patrick Benon.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

20-02-2023 - Téléphonie mobile : les opérateurs revendiquent 95% de couverture au Cameroun, malgré la mauvaise qualité de service

16-02-2023 - Qualité du réseau : sous la pression de l’ART, MTN, Orange et Camtel s’engagent à investir 156 milliards de FCFA en 2023

eau-potable-le-projet-d-alimentation-de-yaounde-de-300-000-m3-j-est-acheve-mais-certains-quartiers-auront-encore-soif
La construction de l’infrastructure destinée à approvisionner la ville de Yaoundé en eau potable, captée depuis le fleuve Sanaga dans la région du Centre,...
developpement-local-la-finance-islamique-proposee-aux-communes-comme-alternative-au-financement-des-projets
Cyrille Ngnang, maire de Bafoussam 1er, dans la région de l’Ouest, a fait le déplacement pour Yaoundé, afin d’en apprendre un peu plus sur la finance...
camtel-recherche-des-avocats-et-conseils-juridiques-pour-defendre-ses-interets-dans-un-environnement-concurrentiel
La Cameroon Telecommunications (Camtel), opérateur historique des télécoms au Cameroun, a lancé le 19 avril dernier un appel à candidatures pour le...
marche-des-titres-de-la-beac-le-cameroun-prepare-une-operation-de-rachat-de-dette-une-grande-premiere-depuis-13-ans
Au mois de mai 2024, le Trésor public camerounais devrait lancer une opération de rachat de dette sur le marché des titres publics de la Banque des États...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev