logoIC
Yaoundé - 14 juillet 2020 -
Economie

Dans la perspective de la Zlecaf, Mbarga Atangana remet sur la table la création de l’Agence de promotion des exportations

Dans la perspective de la Zlecaf, Mbarga Atangana remet sur la table la création de l’Agence de promotion des exportations

(Investir au Cameroun) - En recevant Antonio Pedro, le directeur Bureau sous-régional Afrique centrale de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), le 25 juin à Yaoundé, Luc Magloire Mbarga Atangana, le ministre du Commerce, a déclaré que le Cameroun envisage de créer une Agence de promotion des exportations pour mieux tirer profit de la Zone de Libre-échange continentale africaine (Zlecaf) en cours de mise en œuvre.

« La relance des grandes filières d’exportation de cacao, de café, de la banane, des noix de cajou, de poivre, de miel, etc., c’est un impératif. Les quantités sont faibles. Mettons en place un plan spécial céréales, aquaculture, pisciculture autour de la règle du sacrosaint principe du patriotisme économique. Il nous faut créer l’Agence de promotion des exportations… Nous entrons vers un nouveau cycle, on ne peut pas faire une stratégie commerciale si on ne règle pas le problème de l’offre », a indiqué le membre du gouvernement.

La création de l’Agence de promotion des exportations a été prévue depuis 2002 dans la charte de l’investissement. Jusqu’à ce jour, elle n’est toujours pas opérationnelle. « Il y a nécessité, urgence même, de mettre en place l’Agence de promotion des exportations », indiquait en début d’année 2018, Narcisse Ghislain Olinga. Le sous-directeur des échanges c­­­­ommerciaux au ministère du Commerce s’exprimait à l’occasion de la conférence annuelle des responsables du ministère de l’Économie portant sur l’accélération de la diversification de l’économie. Selon lui, « cette agence devrait piloter, coordonner… la politique nationale du commerce extérieur avec un déploiement qui serait véritablement tentaculaire. Elle s’occuperait des questions de financement, de dynamisation de notre appareil d’exportation »

En guise de réponse, Antonio Pedro a promis que la CEA va apporter son soutien au Cameroun en termes de renforcement des capacités dans la perspective de l’entrée en vigueur de la Zlecaf repoussée en janvier 2021 à cause de la pandémie mondiale du coronavirus. « Le renforcement des capacités fera partie des activités à mener par la CEA en tenant compte du Covid-19 au Cameroun. Nous sommes dans le processus de coopération pour les prochaines années », a-t-il déclaré. La Zlecaf est prévue pour créer un marché unique de 1,3 milliard d’habitants sur le continent africain.

S.A.

avec-803-505-tonnes-en-2019-le-cameroun-bat-son-record-en-matiere-d-importations-du-riz
Au cours de l’année 2019, dix opérateurs économiques ont importé une cargaison totale de 803 505 tonnes de riz sur le territoire camerounais, révèle...
le-cameroun-mobilise-117-milliards-de-fcfa-de-recettes-petrolieres-au-premier-trimestre-2020-en-baisse-de-3-3-sur-un-an
Les recettes pétrolières ont renfloué les caisses de l’État camerounais de 117 milliards de FCFA au cours des trois premiers mois de l’année 2020,...
le-cameroun-a-la-recherche-de-25-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-ce-15-juillet-2020
Le gouvernement camerounais procèdera, le 15 juillet 2020, à une nouvelle émission de titres publics sur le marché monétaire, apprend-on dans un...
en-2019-pour-la-1ere-fois-depuis-sa-creation-les-engagements-de-la-bdeac-ont-franchi-la-barre-de-200-milliards-de-fcfa
Au cours de l’année 2019, la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) a apporté des concours financiers de 271 milliards de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev