logoIC
Yaoundé - 09 février 2023 -
Economie

Projet de 14 péages automatiques : la non-publication des décrets d’expropriation retarde les travaux sur trois sites

Projet de 14 péages automatiques : la non-publication des décrets d’expropriation retarde les travaux sur trois sites

(Investir au Cameroun) - Le projet de construction de 14 péages automatiques au Cameroun connaît des retards à cause de certaines contraintes administratives, selon les infirmations du ministère des Travaux (Mintp), le maître d’ouvrage.

 « Depuis l’entrée en vigueur dudit contrat le 10 juillet 2022, l’entreprise Tollcam a déjà commencé les travaux de terrassement sur les sites de Mbankomo, Boumyebel et Édéa. Cependant, elle rencontre des difficultés dans la réalisation des travaux sur les sites de Tiko, Nkometou et Nsimalen, en raison, selon le président de Tollcam, du retard lié à la publication des décrets d’expropriation », révèle le Mintp dans une note publiée ce 29 novembre.

La même source poursuit : « Cette difficulté est en effet à l’origine du refus de la libération des sites expropriés pour les travaux par les populations. Face à ces problèmes qui empêchent l’entreprise de respecter le cahier de charge, le ministre des Travaux publics a instruit des diligences, dans le but de résoudre définitivement ces difficultés ». En attendant, le projet, lui, accuse du retard.

Le projet de construction de 14 péages automatiques sur certains axes routiers a été confié à Tollcam, la société de projet mise en place par le consortium Razel BEC-Egis Projects, pour un montant de près de 42 milliards de FCFA. La première phase des travaux doit être réalisée sur 7 postes de péage : Mbankomo, Boumnyebel, Edéa, Nsimalen, Nkometou, Tiko et Mbanga. Le premier poste témoin doit être achevé au niveau de Mbankomo dans six mois au plus tard.

Lors de la deuxième phase des travaux, des postes seront construits à Bayangam (Bangangte-Bafoussam) ; Bafia (Obala-Bafia) ; Manjo (Mbanga-Manjo) ; Bandja (Bafang-Bafoussam) ; Matazen (Bafoussam-Bamenda) ; Foumbot (Bafoussam-Foumbot) et Dschang (Dschang-Bamougoum). Le contrat de partenariat signé avec Tollcam couvre une période de 20 ans : deux ans d’exécution des travaux dont le décompte a commencé le 10 juin 2022 et 18 années d’exploitation.

Avec ce projet, le gouvernement camerounais espère mieux sécuriser les recettes du péage. Car la manipulation du cash qui prévaut jusqu’ici ouvre souvent la voie aux détournements de fonds publics. Ce qui cause des pertes pour le trésor.

S.A.

transport-urbain-le-gouvernement-promet-une-augmentation-de-50-fcfa-des-tarifs-du-taxi-au-cameroun
Dans les prochains jours, les tarifs du transport urbain devraient connaître une augmentation de 50 FCFA au Cameroun. C’est la principale décision...
transport-urbain-les-activites-de-yango-suspendues-au-cameroun
Le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, vient de suspendre les activités de transport urbain de personnes via la plateforme...
eau-potable-l-arret-de-l-usine-d-akomnyada-accentue-les-perturbations-d-approvisionnement-a-yaounde
Ce 8 février 2023, les robinets sont secs dans de nombreux quartiers de Yaoundé. L’arrêt de la station de production d’Akomnyada a empiré les...
bois-et-hydrocarbures-font-baisser-les-exportations-1-au-cameroun-au-2e-trimestre-2022-ins
Au cours du 2e trimestre 2022, le volume des exportations du Cameroun a diminué de 1% en glissement annuel. Selon le rapport des Comptes...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev