logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
Economie

Programmes avec le FMI : le Cameroun espère un décaissement de 67 milliards de FCFA en février 2022

Programmes avec le FMI : le Cameroun espère un décaissement de 67 milliards de FCFA en février 2022

(Investir au Cameroun) - Une équipe du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Amadou Sy, a mené des entretiens à distance avec les autorités camerounaises du 2 au 22 décembre au sujet, entre autres, de la première revue des accords triennaux (juillet 2021-juillet 2024) au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) et du mécanisme élargi de crédit (MEDC).

Au terme de ces entretiens, a déclaré Amadou Sy, « Les services du FMI ont conclu un accord avec les autorités camerounaises en ce qui concerne les mesures économiques et financières qui pourraient favoriser l’approbation de la première revue des accords au titre de la FEC et du MED. L’achèvement de la première revue par le conseil d’administration du FMI en février 2022 permettrait le décaissement de 82,8 millions de DTS (environ 115,7 millions de dollars) [67,16 milliards de FCFA] ».

En attendant que le conseil d’administration du FMI décide en février, a indiqué le chef de mission, le Cameroun doit faire des efforts supplémentaires pour veiller à ce que toutes les recettes et les dépenses soient inscrites au budget. En parallèle les autorités doivent continuer à œuvrer pour réduire les risques budgétaires. Ce qui passera en particulier par une meilleure gestion des entreprises publiques et des passifs conditionnels. Les autorités devront également accélérer les efforts en cours pour restructurer la Société nationale de raffinage (Sonara) et apurer les dettes croisées entre les entreprises publiques et l’État.

Progrès

« La mission a mis l’accent sur l’importance de protéger les tranches pauvres et vulnérables de la population, ainsi que de mettre en œuvre la stratégie nationale pour la protection sociale avec l’aide des partenaires pour le développement. Les autorités travaillent avec certains d’entre eux à l’élaboration d’une stratégie destinée à atténuer les répercussions du changement climatique et à s’y adapter », a déclaré M. Sy. Les autorités camerounaises sont encouragées à renforcer le dialogue officiel avec les entreprises afin de recenser les obstacles qu’elles rencontrent, et d’améliorer le climat des affaires et la gouvernance.

En termes de progrès la mission s’est félicitée des récentes mesures prises par les autorités en vue de renforcer la gouvernance et d’honorer ainsi les engagements pris dans le cadre de la facilité de crédit rapide du FMI, notamment la publication du rapport d’audit des dépenses liées à la Covid-19 en 2020. La mission a également salué la publication du rapport 2019 au titre de l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). Aussi, la mission a pris note de la préparation d’une stratégie d’inclusion financière ainsi que de l’incorporation dans le budget 2022 d’une annexe spécialement consacrée à la budgétisation sensible au genre.

Le FMI a approuvé le 29 juillet à Washington, des accords triennaux au titre de la facilité élargie de crédit et du mécanisme élargi de crédit en faveur du Cameroun, d’un montant de 689,5 millions de dollars (près de 375 milliards de FCFA), pour accompagner le programme de réformes économiques et financières du pays sur une période de trois ans (2021-2024). Le conseil d’administration du FMI a tout de suite approuvé le décaissement au profit du Cameroun, d’une première tranche d’environ 96 milliards de FCFA. Si la première revue est couronnée de succès, le montant total accordé au pays sera d’environ 163,16 milliards de FCFA.

Le financement au titre des accords de la FEC et du MEDC a pour objectif de soutenir les efforts des autorités pour parvenir à une reprise post-pandémie rapide, renforcer la viabilité extérieure et budgétaire à moyen terme et mettre en œuvre leur programme de réformes structurelles vers une croissance soutenue, plus inclusive et diversifiée. 

Sylvain Andzongo

ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...
bvmac-les-entreprises-affichent-une-capitalisation-boursiere-de-159-milliards-de-fcfa-a-fin-janvier-2022-en-hausse-de-13
Selon les informations du ministère camerounais des Finances, au 31 janvier 2022, les entreprises de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev