logoIC
Yaoundé - 28 janvier 2021 -

BannerICBC2021

Economie

En février 2020, les pays de la Cemac ont mobilisé 168 milliards de FCFA par BTA contre aucune émission en OTA

En février 2020, les pays de la Cemac ont mobilisé 168 milliards de FCFA par BTA contre aucune émission en OTA

(Investir au Cameroun) - Dans le « Bulletin du marché monétaire » de février 2020, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) informe que le marché primaire des titres publics de la Cemac a enregistré 12 nouvelles émissions de Bons du Trésor assimilables (BTA) d’une valeur de 168 milliards de FCFA, contre aucune émission en Obligations du trésor assimilables (OTA).

Dans le détail, deux émissions de BTA de 13 semaines ont été effectuées par le Gabon pour un montant total de 30 milliards FCFA. Huit émissions de BTA de 26 semaines d’une valeur globale de 103 milliards FCFA ont été réalisées, dont trois du Tchad d’un volume total de 33 milliards FCFA, deux du Gabon d’une valeur totale 25 milliards FCFA, une du Cameroun de 20 milliards FCFA, une de la Guinée Équatoriale de 15 milliards FCFA et une du Congo de 10 milliards FCFA. Deux émissions de BTA de 52 semaines ont été effectuées pour un montant total de 35 milliards FCFA, dont une du Cameroun de 20 milliards FCFA et une de la Guinée Équatoriale de 15 milliards FCFA.

La préférence des BTA sur le marché de la Beac confirme la tendance pour les pays de la Cemac à mobiliser les ressources de court terme permettant généralement de régler les problèmes ponctuels de trésorerie, au détriment des OTA, d’une maturité plutôt longue allant parfois jusqu’à 10 ans.

Avec la survenue de la pandémie de coronavirus, les États ont davantage sollicité le marché monétaire à la fois pour des titres de cours et de longs termes. Cette configuration devrait quelque peu changer dès le mois d’avril 2020. Les prochains numéros du « Bulletin du marché monétaire » devraient permettre d’en savoir davantage.

S.A.

Lire aussi:

25-06-2020- Marché monétaire : les appels de fonds des pays de la Cemac explosent (+40,2%) et les coûts s’envolent (+0,67%)

le-cameroun-elargie-le-spectre-des-marches-pouvant-faire-l-objet-de-passation-electronique
Dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics au Cameroun, le ministre en charge du secteur (Minmap), Ibrahim Talba Malla, a signé le 19...
les-financements-concessionnels-representent-66-du-portefeuille-de-la-banque-mondiale-au-cameroun
A l’occasion d’une signature de convention relative au développement de la région du lac Tchad, le ministre en charge de l’Économie (Minepat) a fait le...
avec-des-charges-de-personnels-equivalant-a-90-du-ca-le-matgenie-constitue-un-risque-budgetaire-pour-l-etat
Selon la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR), les charges de personnels du Parc national du...
apres-le-lancement-manque-de-son-reseau-mobile-camtel-tente-de-maintenir-ses-clients-en-eveil
« Nos services Blue ont fait l’objet d’un enthousiasme certain depuis leur dévoilement, et nous voulons rassurer le public de ce que nous travaillons...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n104 Décembre 2020

L’émergence d’une industrie automobile camerounaise


La bataille du « Made in Cameroon »


Business in Cameroon n94-95: Décembre-2020

The rise of Cameroon’s automotive industry


The «Made in Cameroon» war

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev