logoIC
Yaoundé - 23 octobre 2020 -
Economie

Au 1er semestre 2020, les voleurs de bétail ont délesté les éleveurs de l’Adamaoua de plus de 1000 têtes de bœufs

Au 1er semestre 2020, les voleurs de bétail ont délesté les éleveurs de l’Adamaoua de plus de 1000 têtes de bœufs

(Investir au Cameroun) - 1060 têtes de bœufs. C’est la quantité du bétail perdu entre janvier et juin 2020 par les éleveurs de la région de l’Adamaoua, située dans la partie septentrionale du Cameroun. Ce bilan, fruit des actes de vols perpétrés aussi bien par des délinquants nationaux qu’étrangers, vient d’être dressé par l’Association pour le développement socioculturel des Mbororos du Cameroun (Mboscuda), révèle le trihebdomadaire régional L’œil du Sahel.

À en croire Mboscuda, regroupement des Mbororos qui sont une communauté d’éleveurs nomades éparpillés sur le territoire camerounais, le manque-à-gagner causé aux éleveurs par les voleurs de bétail au premier semestre 2020 s’élève à environ 265 millions de FCFA.

« Les 1060 têtes qui figurent dans notre rapport sont les cas qui ont été déclarés dans nos bureaux par les propriétaires, les victimes. La vérité est que tous les cas de vols de bétail n’ont pas été déclarés », fait remarquer Ahmadou Roufaye, secrétaire général du bureau régional de Mboscuda pour Adamaoua, qui laisse ainsi entendre que la facture est certainement plus salée.

Pour rappel, dans la partie septentrionale du Cameroun, grand bassin de production de la viande bovine dans le pays, les éleveurs sont depuis longtemps la cible des voleurs de bétail et autres preneurs d’otages. Lorsqu’ils ne sont pas délestés de leurs bœufs, parfois avec la complicité des bergers et autres bouchers, font-ils savoir ; leurs proches sont généralement pris en otages et ne sont souvent libérés qu’après paiement de fortes rançons.

Ces phénomènes se sont amplifiés ces dernières années, avec la crise politique qui a secoué la République centrafricaine en 2013, et dont l’une des conséquences a été le repli de rebelles centrafricains vers le Cameroun (dans la région de l’Est qui est limitrophe à l’Adamaoua), ainsi que la montée en puissance des exactions de la secte terroriste nigériane Boko Haram sur le territoire camerounais, notamment dans l’Extrême-Nord.

Dans un rapport intitulé « briser les obstacles au commerce agricole régional en Afrique centrale », publié en septembre 2018, la Banque mondiale révèle que depuis 2013, Boko Haram a volé aux éleveurs de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun un volume de bétail d’une valeur globale atteignant 3 milliards de FCFA (environ 6 millions de dollars).

Dans le détail, apprend-on, sur la période de 5 ans sous revue, environ 17 000 têtes de bovins et des milliers d’ovins et de caprins ont été emportés par des membres de cette secte islamiste nigériane, au cours de leurs attaques meurtrières dans les villages de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

07-09-2018 - Depuis 2013, Boko Haram a volé aux éleveurs camerounais, du bétail pour une valeur d’environ 3 milliards FCFA (Banque mondiale)

vers-la-delivrance-des-permis-de-construire-en-ligne-au-cameroun
Au cours de la 11e session du Cameroon Business Forum (CBF), plateforme d’échanges entre le gouvernement et le secteur public, tenue le 22 octobre à...
le-cameroun-projette-de-reduire-de-100-000-a-5-000-fcfa-le-capital-minimum-pour-la-creation-des-sarl-des-mars-2021
La création des Sociétés à responsabilités limitées (Sarl) pourrait davantage être simplifiée au Cameroun si l’on s’en tient au plan d’actions...
la-bicec-multiplie-son-capital-par-4-pour-le-porter-a-49-milliards-de-fcfa
L’augmentation annoncée du capital de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec), filiale de la Marocaine Banque centrale...
les-exportations-de-bananes-au-cameroun-chutent-de-pres-de-19-500-tonnes-sur-les-9-premiers-mois-de-l-annee-2020
Entre janvier et septembre 2020, les producteurs de bananes en activité au Cameroun ont exporté 136 048 tonnes au total, selon une compilation des...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n102 Octobre 2020

Financement participatif Une solution pour les jeunes entrepreneurs


Serge Esso, le lobbyiste qui monte


Business in Cameroon n92: October-2020

Crowfunding A solution for young entrepreneurs


Serge Esso, rising lobbyist

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev