logoIC
Yaoundé - 15 novembre 2018 -
Economie

Le FMI pense que les tontines peuvent booster l'inclusion financière au Cameroun

Le FMI pense que les tontines peuvent booster l'inclusion financière au Cameroun

(Investir au Cameroun) - Pour booster l’inclusion financière (environ 10%) au Cameroun, le Fonds monétaire international (FMI) vient de publier une étude sur le pays, qui tend à démontrer que les tontines pourraient être d’un grand apport dans ce domaine-là. De quoi s’agit-il ?

Egalement appelées « Njangui » dans la culture anglosaxonne du pays, les « tontines » font généralement référence à un groupe de personnes partageant des liens communs — région, tribu, amis, collègues — qui décident de se réunir régulièrement pour mettre en commun leurs économies afin d'apporter des financements à leurs membres ou à leur communauté. 

Par exemple, un Njangui de 12 participants avec une mise mensuelle de 5 dollars par personne va distribuer 60 dollars (=5x12) à un bénéficiaire désigné à l'avance chaque mois. Le chiffre d'affaires total du tour est de 720 dollars (60 dollars x 12 mois).

Partant du principe que les autorités camerounaises reconnaissent l’importance et la complémentarité qu’offrent les tontines (d'un poids de 90 milliards FCFA selon le ministère des Finances) au secteur financier, le FMI pense dans son étude que, la participation à un Njangui ouvre aussi des possibilités de prêts par les banques et les établissements de microfinance, grâce aux garanties collectives et morales qu’apporte le groupe.

« Certaines tontines accéderont au statut d'EMFs (catégorie 1- collectant l'épargne et octroyant de prêts aux membres uniquement) une fois qu’elles ont acquis une base financière solide.», indique le Fonds monétaire international.

Le FMI ajoute : « Les fonds des tontines transitent essentiellement par des comptes dédiés, gérés par le chef de la tontine, dans les banques ou les établissements de microfinance. Les services de mobile money facilitent également les transactions de tontines, et pourraient permettre d’attirer davantage d’utilisateurs de tontines vers le secteur financier formel, avec la création de la plateforme iDjangui depuis 2016.»

Les tontines offrent trois types d'instruments : des cotisations périodiques, des caisses d'épargne, des fonds de solidarité. Premièrement, les cotisations périodiques consistent à remettre à un différent membre toutes les contributions de la période et répéter l’exercice jusqu’à la fin de la boucle . Deuxièmement, les tontines offrent la possibilité d'épargner et d'accéder au crédit.

En général, les taux d'intérêt oscillent autour de 3 à 5 % par mois, soit 36 à 60 % par an, et les échéances ne dépassent pas 3 mois.

Troisièmement, les fonds de solidarité sont une forme de police d'assurance couvrant différents événements relatifs à la santé, aux événements familiaux concernant les membres ou d’autres personnes de leur entourage désignées à l'avance, à condition que le membre verse une cotisation régulière.

S.A

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n79: Novembre 2018

Le secteur financier camerounais se digitalise à grande vitesse

L’anacarde, un vaste potentiel de revenus et d’emplois



Business in Cameroon n69: November 2018

Cameroon’s finance sector goes through rapid digitalization

Cashew, a sector with great potential, both for revenues and job creation


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev