logoIC
Yaoundé - 25 mai 2019 -
Electricité

Le Cameroun est l’une des destinations les plus attractives d’Afrique subsaharienne, pour développer le secteur de l’électricité via des PPP (BM)

Le Cameroun est l’une des destinations les plus attractives d’Afrique subsaharienne, pour développer le secteur de l’électricité via des PPP (BM)

(Investir au Cameroun) - A en croire Elisabeth Huybens, la directrice des opérations de la Banque mondiale (BM) pour le Cameroun, ce pays d’Afrique centrale représente une opportunité idoine pour les investisseurs de tout bord, qui sont intéressés par le développement de projets dans le secteur de l’électricité.

« Le Cameroun dispose du troisième plus grand potentiel de développement hydroélectrique en Afrique subsaharienne, estimé à plus de 12 000 MW, dont la moitié est concentrée dans le bassin de la rivière Sanaga. Ce potentiel, couplé aux résultats positifs du Cameroun en matière de réformes et de participation du secteur privé dans le secteur de l’électricité, en fait l’un des pays les plus attractifs d’Afrique subsaharienne pour le développement du secteur, à travers des partenariats public-privé (PPP), en soutien au budget d’investissement public », a-t-elle soutenu le 28 février 2019 dans la capitale camerounaise, à l’occasion de la signature de deux accords de financement, dont l’un en rapport avec un projet de développement de l’hydroélectricité.

L’exemple le plus parlant de ce point de vue est le projet de construction de la centrale hydroélectrique de Nachtigal, en cours d’implémentation dans la région du Centre du pays.

Cette infrastructure, d’une capacité de production de 420 MW, soit 30 % de la capacité de production actuelle du pays, a attiré de nombreux investisseurs de renom, aux côtés de l’Etat camerounais.

Parmi ceux-ci, l’on retrouve Electricité de France (EDF) ; la Société financière internationale (SFI), filiale de la BM spécialisée dans le financement du secteur privé ; le fonds Africa50 dans lequel l’on retrouve la Banque africaine de développement (BAD), et STOA Infra & Energy, un fonds d’investissement détenu par la Caisse des dépôts et consignations de France.

Au total, 15 investisseurs internationaux et des banques locales, puis l’Etat du Cameroun lui-même se sont engagés à mobiliser l’enveloppe de 1,4 milliard USD, soit 786 milliards FCFA, nécessaire pour la réalisation de ce projet, pour lequel les travaux s’achèveront en 2023.

Début 2019, ce gigantesque projet hydroélectrique a reçu le prix du meilleur projet mondial dans le domaine de la structuration du financement, décerné par le magazine Project Finance International (PFI), édité par Thomson Reuters.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

15-01-2019 - Le barrage camerounais Nachtigal reçoit le prix du meilleur projet mondial en matière de structuration du financement

06-03-2019 - Cameroun : l’entreprise américaine General Electric va fournir les turbines du barrage de Nachtigal (420 MW)

04-12-2018 - Africa50 et une filiale de la Caisse des dépôts et de consignation de France, officialisent leur entrée dans le projet Nachtigal

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n85: Mai 2019

L’émergence du Private Equity au Cameroun

Rencontre avec le DG de Jumia Cameroun



Business in Cameroon n75: May 2019

Private Equity emerges in Cameroon

Interview with the Managing Director of Jumia Cameroon


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev