logoIC
Yaoundé - 21 avril 2019 -
Electricité

Face aux difficultés financières, plus de 75% des employés chinois et camerounais quittent le chantier du barrage de Bini a Warak (75 MW)

Face aux difficultés financières, plus de 75% des employés chinois et camerounais quittent le chantier du barrage de Bini a Warak (75 MW)

(Investir au Cameroun) - Une délégation ministérielle constituée de Grégoire Owona, ministre du Travail, et Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Energie, arrive ce 13 février 2019 à Ngaoundéré, la capitale régionale de l’Adamaoua, pour s’enquérir de la situation sur le chantier de construction du barrage de Bini à Warak, a-t-on appris officiellement.

En effet, après s’être séparée de 165 employés camerounais sur les 250 recrutés pour la construction du barrage de Bini à Warak, la société chinoise Sinohydro a progressivement rapatrié 80 employés chinois sur la centaine qui s’affairait sur ce chantier.

A l’origine de cette démobilisation de plus de 75% des effectifs globaux du chantier, apprend-on de sources autorisées, se trouvent les difficultés financières auxquelles fait face le constructeur de l’ouvrage depuis plusieurs mois.

Selon nos sources, Sinohydro peine à se faire payer les décomptes transmis au gouvernement camerounais, qui tarde par ailleurs à mobiliser sa quote-part de 20% destinée au financement des travaux, dont 80% des fonds sont pourvus par la banque chinoise ICBC.

D’une capacité de production de 75 MW, le barrage de Bini à Warak est pourtant très attendu dans les trois régions septentrionales du Cameroun, dans la mesure où cette in  permettra de suppléer le barrage de Lagdo, qui nécessite 100 milliards de francs Cfa pour sa réhabilitation, et dont les 72 MW de capacité installée sont souvent réduits de moitié, à cause de l’ensablement progressif du réservoir.

 

BRM

Lire aussi:

24-10-2018 - Grâce à son nouvel emprunt obligataire, le Cameroun injectera un demi-milliard FCFA dans le projet du barrage de Bini à Warak (75 MW)

14-12-2017 - L’Etat du Cameroun accuse des arriérés de paiement de 10 milliards FCFA dans le projet du barrage de Bini (75 MW)

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n84: Avril 2019

Cacao : l’industrie de transformation a le vent en poupe

Entretien avec Louis-Paul Motazé, ministre des Finances



Business in Cameroon n74: April 2019

Cocoa: The transformation industry is thriving

Interview with Louis-Paul Motaze, minister of finances


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev