logoIC
Yaoundé - 19 avril 2019 -
Electricité

L’État du Cameroun projette une économie de 350 millions de FCFA par semaine grâce à la mise sous tension du barrage de Memeve'ele

L’État du Cameroun projette une économie de 350 millions de FCFA par semaine grâce à la mise sous tension du barrage de Memeve'ele

(Investir au Cameroun) - En procédant à la mise sous tension du barrage de Memve’ele (211 MW) le 16 avril à Nyabizan, dans la région du Sud, le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, a insisté sur l’impact positif du projet sur les finances publiques.

« Notre mix énergétique puise encore énormément à partir des centrales thermiques qui utilisent le gasoil. Ces centrales à gasoil nous coûtent en moyenne 1 milliard de FCFA chaque semaine. Avec les premiers mégawatts de Memeve’ele, le système a fait des économies de l’ordre de 30 millions de FCFA. Nous projetons des économies de l’ordre de 350 millions de FCFA par semaine avec la mise en service de Memve’ele », a affirmé le Minee. 

En un mois, l’État devrait économiser en moyenne plus de 1,5 milliard de FCFA et 18,2 milliards de FCFA au bout d’une année. Ce montant est largement au-dessus de ce dont a, par exemple, besoin (12,7 milliards de FCFA) l’État du Cameroun pour assister 74 994 personnes dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest en crise, sur la période 2018-2019.

Avec la mise sous tension du barrage, indique Gaston Eloundou Essomba, le réseau interconnecté sud du Cameroun reçoit désormais autour de 100 mégawatts de puissance. Ebolowa, la capitale du Sud, et ses environs reçoivent 7 MW. Ce réseau exclut le septentrion et la région de l’Est.

La mise en activité de cet aménagement hydroélectrique, d’un coût de 450 milliards FCFA, intervient près de sept ans après la pose de la première pierre, intervenue le 15 juin 2012.  

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n84: Avril 2019

Cacao : l’industrie de transformation a le vent en poupe

Entretien avec Louis-Paul Motazé, ministre des Finances



Business in Cameroon n74: April 2019

Cocoa: The transformation industry is thriving

Interview with Louis-Paul Motaze, minister of finances


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev