logoIC
Yaoundé - 15 juillet 2020 -
Energie

Le gouvernement camerounais évoque une « cause accidentelle » comme première hypothèse de l’incendie à la Société nationale de raffinage

Le gouvernement camerounais évoque une « cause accidentelle » comme première hypothèse de l’incendie à la Société nationale de raffinage

(Investir au Cameroun) - Un incendie, déclenché par une explosion, a ravagé ce 31 mai 2019, une partie des installations de la Société de raffinage (Sonara), située dans la ville de Limbe, région du Sud — Ouest du Cameroun. Selon un communiqué du ministre de la Communication, rendu public le lendemain du sinistre, « les premiers éléments d’information dont dispose le gouvernement suggèrent une cause accidentelle ».

Le communiqué vient ainsi démentir une sortie attribuée à des chefs de file des mouvements sécessionnistes dans la partie anglophone du pays. Elle revendique une attaque menée par des hommes sous leur contrôle. Pour l’instant, les origines de l’explosion qui a entraîné l’incendie ne sont pas encore connues. Mais l’enquête ouverte permettra certainement de voir clair.

On sait simplement qu’elle est partie de la zone de fractionnement des essences consumant certains équipements du raffineur. Tôt dans la matinée, une lettre de la direction générale de la Sonara, adressée à ses partenaires, évoque « une situation de force majeure » et informe d’« un arrêt de la production sur toutes nos unités pour une période à déterminer ». Le gouvernement se veut rassurant. Il indique que « toutes les dispositions sont prises en vue de l’approvisionnement continu de l’ensemble du territoire national en produits pétroliers ».

Cet incident survient alors que la Sonara est dans une phase de restructuration et de modernisation. L’objectif de cette opération est d’améliorer ses outils de raffinages. Le gouvernement rassure également qu’elle va se poursuive. Pour l’instant, aucune victime n’a encore été déplorée. De même, une évaluation des coûts des dégâts n’est pas encore disponible.

Idriss Linge

avec-le-gabon-et-la-guinee-equatoriale-orange-cameroun-lance-les-transferts-par-mobile-money-dans-la-zone-cemac
C’est par un message intitulé « Open Wallet » que l’opérateur de télécoms Orange Cameroun a annoncé à ses abonnés le lancement des transferts d’argent par...
mobile-money-corp-filiale-de-mtn-cameroon-dediee-au-mobile-money-multiplie-son-capital-par-16
« Mobile Money Corporation », la filiale de MTN Cameroon exclusivement dédiée au Mobile Money, a connu de récentes mutations, selon une annonce légale...
avec-803-505-tonnes-en-2019-le-cameroun-bat-son-record-en-matiere-d-importations-du-riz
Au cours de l’année 2019, dix opérateurs économiques ont importé une cargaison totale de 803 505 tonnes de riz sur le territoire camerounais, révèle...
le-cameroun-mobilise-117-milliards-de-fcfa-de-recettes-petrolieres-au-premier-trimestre-2020-en-baisse-de-3-3-sur-un-an
Les recettes pétrolières ont renfloué les caisses de l’État camerounais de 117 milliards de FCFA au cours des trois premiers mois de l’année 2020,...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev