logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Energie

La livraison de la mini-centrale hydroélectrique de Mbakaou (1,4 MW) repoussée de juin à novembre 2021

La livraison de la mini-centrale hydroélectrique de Mbakaou (1,4 MW) repoussée de juin à novembre 2021

(Investir au Cameroun) - Rendu au mois de septembre, la société IED Invest Cameroun, producteur indépendant d’électricité, n’a pas livré, comme promis le 22 février dernier, la mini-centrale hydro-électrique de Mbakaou (1,4 MW), dans la région de l’Adamaoua, au mois de juin 2021.

Dans une annonce parue dans Cameroon tribune de ce 6 septembre, le directeur général de l’Agence d’électrification rurale (AER), Ousmanou Moussa, explique le retard observé et fixe une nouvelle échéance de livraison de l’ouvrage énergétique. « Si aujourd’hui, la réalisation de ce projet est sur la dernière ligne droite pour que le chantier soit achevé d’ici fin novembre 2021, il faut louer la résilience de l’opérateur privé IED. Malgré les difficultés rencontrées, surtout en ce qui concerne la mobilisation des subventions du Fonds d’énergie rurale, IED a résisté jusqu’à aujourd’hui. Nous sommes suffisamment avancés aujourd’hui pour inscrire au passé les difficultés dues aux retards d’exécution par les entreprises et à la mobilisation de cofinancement dans le cadre de la contribution des parties », déclare le responsable.

Mais à l’avance, le DG se réjouit de ce que le projet contribuera à l’atténuation des émissions de CO2. Car, la mise en exploitation de la petite centrale hydroélectrique de Mbakaou-carrière, mettra définitivement un terme à l’utilisation des centrales thermiques de Tibati et de Mbakaou dont l’approvisionnement en gasoil est nocif pour l’environnement. Cette mise en service permettra en outre de réaliser des économies budgétaires, étant donné que la ville de Tibati et ses localités environnantes sont pour l’instant alimentées par une source thermique dont les coûts élevés sont pris en charge par l’État.

Par ailleurs, explique-t-on au ministère en charge de l’Énergie, grâce à l’amélioration de la desserte et de la qualité de service à travers l’électrification de huit villes et villages et le branchement d’environ 2800 nouveaux ménages, ledit projet induira un impact positif pour l’ensemble du département du Djérem, les populations devant désormais bénéficier d’une énergie propre et stable.

Investissement d’un montant de 4,5 milliards de FCFA, cette infrastructure extensible à 2,8 MW bénéficie du soutien de l’Union européenne depuis 2011 avec une contribution de 1,64 milliard de FCFA.

S.A.

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev