logoIC
Yaoundé - 18 janvier 2022 -
Energie

Eneo évalue à 60% le taux de clients qui fraude sur le réseau électrique dans la région de l’Est du Cameroun

Eneo évalue à 60% le taux de clients qui fraude sur le réseau électrique dans la région de l’Est du Cameroun

(Investir au Cameroun) - Dans une note qu’elle vient de publier, la société d’électricité Eneo Cameroon, filiale du groupe Actis, révèle qu’elle est préoccupée par la forte propension à la fraude sur le réseau électrique dans la région de l’Est du pays.

« De janvier 2021 à ce jour, sur un échantillon de 1500 clients visités, nous avons enregistré 949 clients qui utilisent de manière frauduleuse le courant électrique, soit plus de 60% d’illégaux. Or, la fraude est une source de dégradation du service et d’insécurité, en plus de ce qu’elle génère des pertes financières pour tout le secteur électrique », affirme l’entreprise.

Néanmoins, indique l’entreprise, elle a engagé des actions pour sortir de l’illégalité des consommateurs frauduleux à travers notamment une campagne de nouveaux branchements, la pose de kits des compteurs intelligents pour les gros consommateurs et l’introduction des compteurs à prépaiement.

Cette alerte d’Eneo intervient près de deux mois après celle donnée concernant la ville de Minta, située dans département de la Haute-Sanaga dans la région du Centre, mais connecté au réseau interconnecté Est. Dans cette ville, à en croire l’entreprise, personne ne paie l’énergie consommée depuis le mois de mars 2021. « Les populations de Minta et de la région de l’Est en général bénéficieront difficilement d’une bonne qualité de service stable, tant que vont persister les raccordements frauduleux, les actes d’incivisme et le non-paiement des consommations », déclarait Eneo en octobre dernier.

Le concessionnaire du service de distribution de l’électricité rappelle que 30% de l’énergie distribuée au Cameroun est absorbée par les réseaux non conventionnels et les pratiques irrégulières. Cette proportion représente, pour le secteur, une perte estimée à 60 milliards de FCFA par an. Le secteur électrique se voit ainsi privé de l’argent qui devrait servir aux investissements pour l’amélioration de la qualité de service.

SA

telecoms-l-operateur-public-camtel-affirme-avoir-rempli-les-conditions-pour-lancer-son-reseau-mobile
Cinq mois après le lancement de « Blue », sa nouvelle marque commerciale, Camtel, opérateur public et historique des télécoms au Cameroun, vient de mettre...
crise-anglophone-pres-de-1-700-emplois-supprimes-chez-l-agro-industriel-pamol-en-2-ans
Entre 2018 et 2020, le nombre d’emplois au sein de la société à capitaux publics Pamol Plantations Plc a diminué de 1 688 personnels. Dans le détail,...
le-brasseur-sabc-offre-un-forage-aux-populations-du-village-mabanda-dans-la-region-du-sud-ouest-du-cameroun
Le 14 janvier 2022, le groupe brassicole SABC a rétrocédé un forage aux populations du village Mabanda, situé dans l’arrondissement de...
agro-industrie-la-cdc-a-perdu-plus-de-18-milliards-de-fcfa-en-2020-malgre-la-reprise-des-exportations-de-bananes
Au terme de l’exercice achevé au 31 décembre 2020, la Cameroon Development Corporation (CDC), l’entreprise publique qui exploite la banane, l’hévéa...

Les exportations du Cameroun en 2020 avec 52% du total vers 5 principaux pays

InfographieSBBC exportations 2020 cameroun

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n116-117: Decembre 2021-Janvier 2022

La preuve par 9 du génie camerounais


Comment Gozem veut révolutionner le transport urbain au Cameroun


Business in Cameroon n106-107: December 2021-January 2022

Nine projects and innovations that demonstrate Cameroonians’ genius


This is how Gozem plans to revolutionize the transport sector in Cameroon

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev