logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
Energie

Le Port de Kribi veut construire sa propre centrale thermique d’une puissance de 80 MW

Le Port de Kribi veut construire sa propre centrale thermique d’une puissance de 80 MW

(Investir au Cameroun) - Patrice Melom, le directeur général du Port autonome de Kribi (PAK), situé dans le sud du Cameroun, vient de lancer un appel d’offres international pour la réalisation de la mission d’assistance à la structuration et la mise en œuvre du projet d’implantation d’une centrale thermique (80 MW) sur ses installations portuaires.

Le consultant sera notamment chargé de la réalisation d’une due diligence technique, financière, juridique et commerciale complète. En outre, il devra définir la solution technique à implémenter, en prenant soin de préciser notamment la capacité installée, le type de technologie à utiliser et l’impact sur les performances opérationnelles de la centrale. Il devra en plus élaborer un dossier de consultation à utiliser dans le cadre du processus de sélection des partenaires privés et les documents contractuels envisagés dans le cadre du projet, notamment le contrat d’achat d’énergie.

Le délai d’exécution des prestations est de huit mois maximum, dont quatre pour la réalisation de la phase de structuration du projet et quatre pour l’assistance à la sélection du partenaire privé. Coût prévisionnel de l’ensemble de ces prestations : 120 millions de FCFA. Le délai de recevabilité des candidatures est fixé au 19 juin 2022.

Le PAK projette ainsi de produire ainsi sa propre énergie, apprend-on, pour être indépendant. Car, jusqu’ici, c’est la centrale thermique contrôlée par Globeleq qui alimente la zone de Kribi. Mais cette centrale est souvent confrontée à des problèmes financiers et par conséquent d’approvisionnements.

À titre d’illustration, la Société nationale des hydrocarbures (SNH) a livré à la centrale thermique de Kribi, 8 286,56 millions de pieds cubes de gaz naturel, soit 234,68 millions de m3 à fin octobre 2020. Ce niveau, indique la SNH, est inférieur à l’obligation contractuelle pour la période. Car, il correspond à une production d’électricité moyenne de 127,60 mégawatts (MW), soit 59,07% de la capacité nominale de la centrale, qui est de 216 MW.

Sylvain Andzongo

ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...
bvmac-les-entreprises-affichent-une-capitalisation-boursiere-de-159-milliards-de-fcfa-a-fin-janvier-2022-en-hausse-de-13
Selon les informations du ministère camerounais des Finances, au 31 janvier 2022, les entreprises de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev