logoIC
Yaoundé - 09 février 2023 -
Energie

Carburants : la réduction de la subvention à 350 milliards de FCFA présage d’une hausse des prix au Cameroun en 2023

Carburants : la réduction de la subvention à 350 milliards de FCFA présage d’une hausse des prix au Cameroun en 2023

(Investir au Cameroun) - Selon le directeur général du budget au ministère des Finances, Cyrille Edou Alo’o, la loi de finances 2023 a prévu une enveloppe de 350 milliards de FCFA pour la subvention de la consommation des carburants (super, du gasoil et du pétrole lampant) au cours de l’année courante. Cette cagnotte, qui représente la moitié des près de 700 milliards de FCFA consacrés à cette dépense en 2022, interroge au regard des hypothèses budgétaires.

En effet, le budget 2023 est élaboré sur la base d’un cours du baril de pétrole à 85,5 dollars contre 98,2 en 2022, soit une baisse de seulement 13%. En prévoyant de réduire la subvention de 50%, l’État devrait donc combler le gap par d’autres mécanismes. Une hypothèse d’autant plus vraisemblable qu’au même moment, il est prévu une appréciation du dollar (devise dans laquelle est vendu le brut) par rapport au FCFA. Selon l’exposé des motifs de la loi des finances, un dollar devrait valoir 640 FCFA en 2023 contre 620,6 FCFA en 2022, soit une hausse de 3% qui va renchérir la subvention.

Hausse des prix

Dans l’exposé des motifs de la loi de finances 2023, le gouvernement soutient que ce gap devrait en partie être comblé par un meilleur ciblage de la subvention. Ainsi, indique le document, une partie de la subvention aux carburants qui bénéficie aux propriétaires de véhicules n’effectuant pas le transport en commun de personnes ou de marchandises sera réduite par l’augmentation du coût de la vignette automobile. En effet, celle-ci a été revue à la hausse de 35 à 100%, selon le nombre de chevaux.

Mais, à moins qu’il y ait d’autres mesures non dévoilées pour améliorer le ciblage, cela devrait être largement insuffisant. Car, toutes les mesures d’augmentation des droits d’enregistrement et du timbre ne devraient rapporter à l’État que 15 milliards de FCFA en 2023, selon les prévisions de recettes budgétaires. Sur la base de ces indices, il est donc plus que probable que le gouvernement a prévu d’augmenter les prix à la pompe au cours de l’année 2023.

Ce d’autant plus que dans son discours de fin d’année, prononcé le 31 décembre 2022, le président Paul Biya a été plus que clair : « il est de plus en plus évident que notre pays, comme bien d’autres en Afrique et ailleurs, ne pourra pas indéfiniment échapper à un réajustement des prix des produits pétroliers, si nous voulons préserver nos équilibres budgétaires et poursuivre sereinement la mise en œuvre de notre politique de développement », a-t-il prévenu.

Pressions du FMI

Le chef de l’État emboite ainsi le pas aux institutions financières internationales telles que le Fonds monétaire international (FMI), pour qui la subvention des produits pétroliers freine l’investissement public. « L’impact de la hausse des prix internationaux du pétrole sur le budget est mitigé. Car, l’augmentation des recettes pétrolières est plus que compensée par une hausse substantielle des subventions aux carburants visant à maintenir inchangés les prix de détail administrés des carburants. L’augmentation du coût des subventions est donc compensée par la réduction d’autres dépenses, notamment celles consacrées aux projets d’investissement », soutient cette institution de Bretton Woods dans le communiqué ayant sanctionné, en juin 2022, la 2e revue du programme économique et financier en cours avec le Cameroun. Depuis plusieurs mois, le FMI multiplie d’ailleurs les rencontres avec les autorités, le secteur privé et la société civile en vue de les convaincre de la nécessité de réduire la subvention à la consommation des carburants.

Pour rappel, les près de 775 milliards de FCFA injectés en 2022 par le Cameroun dans la subvention des produits pétroliers, gaz domestique compris, est le triple du coût estimé (250 milliards de FCFA) de la reconstruction de l’unique raffinerie du pays (Sonara), consumée par un incendie en mai 2019. Cette somme dépasse aussi les 720 milliards de FCFA d’investissements requis pour la construction du barrage de Nachtigal (420 MW). Et dont la mise en service complète permettra d’augmenter de 30% les capacités de production d’électricité du Cameroun, d’un seul coup.

Brice R. Mbodiam et Aboudi Ottou

Lire aussi :

09-01-2023 - Produits pétroliers : nouvelle pénurie de super et de pétrole lampant à Yaoundé, la capitale camerounaise

05-01-2023 - Produits pétroliers : le Cameroun perd 8 milliards de recettes douanières par mois pour éviter la hausse des prix

09-12-2022 - Produits pétroliers : le Cameroun tarde à payer 134 milliards aux importateurs, à cause des tensions de trésorerie

transport-urbain-le-gouvernement-promet-une-augmentation-de-50-fcfa-des-tarifs-du-taxi-au-cameroun
Dans les prochains jours, les tarifs du transport urbain devraient connaître une augmentation de 50 FCFA au Cameroun. C’est la principale décision...
transport-urbain-les-activites-de-yango-suspendues-au-cameroun
Le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, vient de suspendre les activités de transport urbain de personnes via la plateforme...
eau-potable-l-arret-de-l-usine-d-akomnyada-accentue-les-perturbations-d-approvisionnement-a-yaounde
Ce 8 février 2023, les robinets sont secs dans de nombreux quartiers de Yaoundé. L’arrêt de la station de production d’Akomnyada a empiré les...
bois-et-hydrocarbures-font-baisser-les-exportations-1-au-cameroun-au-2e-trimestre-2022-ins
Au cours du 2e trimestre 2022, le volume des exportations du Cameroun a diminué de 1% en glissement annuel. Selon le rapport des Comptes...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev