logoIC
Yaoundé - 25 juillet 2021 -
Energie

En 2022, la production camerounaise de GNL va passer de 1,2 à 1,4 million de tonnes par an

En 2022, la production camerounaise de GNL va passer de 1,2 à 1,4 million de tonnes par an

(Investir au Cameroun) - Comme prévu dans le contrat les lie, les parties engagées dans la production de gaz naturel liquéfié dans les eaux de Kribi au Cameroun, se sont mises d’accord pour augmenter la production, trois ans après son coup d’envoi.

Au Cameroun, le producteur de GNL Golar et ses partenaires Perenco et Société Nationale des Hydrocarbures (SNH), ont annoncé qu’en 2022, ils accroitront la production de l’usine flottante de production de gaz naturel liquéfié Hilli Episeyo. Celle-ci passera de 1,2 million de tonnes par an à 1,4 million de tonnes par an.

L’approvisionnement du gaz supplémentaire devrait être assuré par le champ Sanaga Sud, situé au large de Kribi.

« Nous sommes heureux d'annoncer une utilisation accrue de la capacité de notre FLNG, débloquant ainsi une valeur intrinsèque pour nos actionnaires en utilisant davantage les 2,4 millions de tonnes de capacité de liquéfaction de Hilli. L'accord est conforme à notre stratégie qui est d'accroître notre exposition au GNL et au gaz en amont. C’est un témoignage supplémentaire du solide bilan de Hilli, qui affiche un temps de fonctionnement commercial de 100 % depuis sa livraison en 2018. Aussi, nous rapproche-t-il de notre objectif d'atteindre la pleine utilisation de la capacité de l’usine. », a déclaré Karl Fredrik Staubo, PDG de Golar

Il faut savoir que les parties prenantes au projet ont toujours l’option d’augmenter l'utilisation de la capacité du FLNG jusqu'à 200 000 tonnes supplémentaires de GNL par an, à partir de janvier 2023 jusqu'en 2026, date de la fin de la phase initiale d’exploitation de l’usine. Cette option doit être confirmée au cours du troisième trimestre de 2022.

Perenco et SNH qui opèrent en amont, ont l'intention de forer et d'évaluer deux ou trois puits de gaz naturel supplémentaires cette année et de moderniser les installations en amont en 2022 afin de soutenir de nouvelles augmentations soutenues de la production à partir de 2023.

Olivier de Souza

Lire aussi :

27/05/2020 - Gaz naturel liquéfié : le Cameroun en négociations avec Golar et Gazprom pour augmenter la production

12/03/2018 - Le Cameroun devient un pays producteur de gaz naturel liquéfié

 

electricite-les-industries-demandent-a-eneo-340-mw-d-energie-supplementaire
  Des demandes de fourniture d’électricité déposées chez Eneo, distributeur exclusif de l’énergie électrique au Cameroun, il ressort que les...
le-port-de-douala-casse-les-prix-pour-le-pesage-des-marchandises-en-direction-de-la-rca-et-du-tchad
L’autorité portuaire de la place de Douala-Bonabéri (PAD), principale porte d’entrée des marchandises au Cameroun, vient de baisser les prix de pesage des...
route-soa-awae-esse-le-maitre-d-ouvrage-remonte-les-bretelles-a-bofas-remplacant-du-nigerian-atidolf-defaillant
Au cours d’une mission d’inspection exécutée le 22 juillet, le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, a remonté les bretelles à...
cacao-leger-flechissement-des-prix-dans-les-bassins-de-production-du-cameroun
Depuis le 22 juillet 2021, les prix moyens du kilogramme de fèves de cacao connaissent une légère baisse dans les bassins de production du pays. Selon le...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n111 Juillet Août 2021

La Grande Bretagne avance ses pions au Cameroun


Alamine Ousmane Mey : « 8% de croissance annuelle sur 10 ans est un objectif tout à fait réaliste »


Business in Cameroon n101: July August-2021

The UK makes strategic moves in Cameroon


Alamine Ousmane Mey: “8% yearly growth over 10 years is a realistic target

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev