logoIC
Yaoundé - 31 janvier 2023 -
Energie

Hydrocarbures : le bénéfice de la CSPH chute de 72,1% en 2021, du fait d’une hausse des charges de 13 milliards de FCFA

Hydrocarbures : le bénéfice de la CSPH chute de 72,1% en 2021, du fait d’une hausse des charges de 13 milliards de FCFA

(Investir au Cameroun) - Le résultat net de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH) s’est chiffré à 4,2 milliards de FCFA en 2021, selon les données publiées, ce 23 juin, par cet établissement public. Ce bénéfice est en baisse de 72,1% comparativement à l’année 2020. Au cours de cette année, l’entreprise avait réalisé un résultat net de 15,1 milliards de FCFA. C’était un record à l’époque puisque la CPSH avait quasiment triplé son bénéfice.

La CSPH n’explique pas le repli de son résultat net. Mais en examinant les données de cet établissement public, l’on note que ses charges globales ont culminé à 66,09 milliards de FCFA en 2021 contre 52,2 milliards de FCFA l’année précédente, soit une augmentation 13,89 milliards entre les deux périodes. Ce qui a impacté négativement son bénéfice.

Selon un expert du secteur, cette hausse des charges est principalement due à la hausse du moins perçue sur les importations de gaz domestique. Il faut, en effet, savoir que, contrairement aux autres produits pétroliers (super, gasoil et pétrole lampant qui sont subventionnés par le budget de l’État), c’est la CSPH qui supporte la différence entre le prix réel du gaz domestique et le prix de vente sur le marché local.

À en croire la même source, ce moins perçue a augmenté du fait de la hausse du prix gaz sur le marché international et de la hausse des quantités importées pour satisfaire une demande « sans cesse croissante » et que ne parvient pas à satisfaire la production locale. En 2021, elle s’est chiffrée à 8 millions de bouteilles, soit 21% de la demande nationale.

Sylvain Andzongo

Lire la suite :

10-01-2022-Gaz domestique : entre 2018 et 2020, le Cameroun a économisé 25 milliards de FCFA de devises grâce au dépôt de Bipaga

 

la-banque-mondiale-pousse-l-etat-du-cameroun-a-se-desengager-de-certains-secteurs-productifs
Dans son rapport intitulé « Créer des marchés au Cameroun », la Banque mondiale estime que la présence de l’État dans les secteurs productifs décourage le...
fuh-calistus-gentry-secretaire-d-etat-depuis-16-ans-nomme-interimaire-a-la-tete-du-ministere-des-mines
Suite au décès du ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Gabriel Dodo Ndoké, survenu le 21 janvier 2023, l’intérim à...
la-banque-mondiale-ponte-le-manque-de-coherence-des-politiques-fiscales-au-cameroun
Dans un rapport paru en début décembre et intitulé « Créer des marchés au Cameroun », la Banque mondiale pointe le « manque de...
l-afd-s-engage-a-injecter-33-4-milliards-de-fcfa-dans-des-projets-dans-la-partie-septentrionale-du-cameroun
Le ministre camerounais de l’Économie, Alamine Ousmane Mey, signe ce 30 janvier 2023 à Garoua, dans la partie septentrionale du pays, trois accords...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev