logoIC
Yaoundé - 18 août 2019 -
Energie

Le britannique Actis maintient le mystère autour de la vente de l’électricien camerounais Eneo

Le britannique Actis maintient le mystère autour de la vente de l’électricien camerounais Eneo

(Investir au Cameroun) - Nafiatou N’Daw (photo), présidente du comité d’audit d’Energy of Cameroon (Eneo), concessionnaire du secteur de l’électricité au Cameroun, aurait pu mettre fin, ce 24 juillet, à la rumeur selon laquelle, le britannique Actis, actionnaire majoritaire (51%) d’Eneo, serait à la recherche d’un repreneur. Que nenni.

A l’occasion d’une audience à Yaoundé, la capitale du Cameroun, avec le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motaze, la présidente du comité d’audit d’Eneo a été interpellée par la presse à ce sujet. À la question de savoir « où en est Actis avec la vente d’Eneo », Nafiatou N’Daw a eu cette réponse : « Dans mon rôle, ce n’est pas à moi de répondre à cette question. Mais de toute façon, toute décision prise est dans l’intérêt de l’État et de la société ». Mme N’Daw a choisi indiquer qu’elle a rencontré M. Motaze afin de « discuter de l’amélioration du secteur ».

Pour l’heure, plusieurs médias annoncent que le fonds d’investissement britannique Actis, lassé des interférences politiques et du non-règlement des arriérés de l’État (plus de 100 milliards de FCFA), cherche activement un repreneur. Plusieurs potentiels clients, selon le magazine Jeune Afrique, seraient déjà venus se renseigner dont l’angolais Aenergy.

C’est le 7 novembre 2013 que le groupe américain AES et le britannique Actis ont annoncé avoir trouvé un accord pour la cession de tous les actifs d’AES dans ses filiales camerounaises AES-Sonel (prédécesseur d’Eneo), Kribi Power Development Corporation (KPDC) et Dibamba Power Development Corporation (DPDC). Montant de la transaction : 220 millions de dollars, soit environ 110 milliards de FCFA à l’époque.

Près de six années plus tard, le fonds d’investissement britannique Actis semble prêt à son tour à vendre. Mais à qui ? Affaire à suivre.

S.A

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n87-88: Juillet / Août 2019

Ces multinationales qui réussissent au Cameroun


Le combat d’un Camerounais pour une justice fiscale internationale


Business in Cameroon n77-78: July - August 2019

Discovering multinationals that thrive in Cameroon


Meeting with the Cameroonian who fights for global tax fairness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev