logoIC
Yaoundé - 07 décembre 2019 -
Energie

Le britannique Actis maintient le mystère autour de la vente de l’électricien camerounais Eneo

Le britannique Actis maintient le mystère autour de la vente de l’électricien camerounais Eneo

(Investir au Cameroun) - Nafiatou N’Daw (photo), présidente du comité d’audit d’Energy of Cameroon (Eneo), concessionnaire du secteur de l’électricité au Cameroun, aurait pu mettre fin, ce 24 juillet, à la rumeur selon laquelle, le britannique Actis, actionnaire majoritaire (51%) d’Eneo, serait à la recherche d’un repreneur. Que nenni.

A l’occasion d’une audience à Yaoundé, la capitale du Cameroun, avec le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motaze, la présidente du comité d’audit d’Eneo a été interpellée par la presse à ce sujet. À la question de savoir « où en est Actis avec la vente d’Eneo », Nafiatou N’Daw a eu cette réponse : « Dans mon rôle, ce n’est pas à moi de répondre à cette question. Mais de toute façon, toute décision prise est dans l’intérêt de l’État et de la société ». Mme N’Daw a choisi indiquer qu’elle a rencontré M. Motaze afin de « discuter de l’amélioration du secteur ».

Pour l’heure, plusieurs médias annoncent que le fonds d’investissement britannique Actis, lassé des interférences politiques et du non-règlement des arriérés de l’État (plus de 100 milliards de FCFA), cherche activement un repreneur. Plusieurs potentiels clients, selon le magazine Jeune Afrique, seraient déjà venus se renseigner dont l’angolais Aenergy.

C’est le 7 novembre 2013 que le groupe américain AES et le britannique Actis ont annoncé avoir trouvé un accord pour la cession de tous les actifs d’AES dans ses filiales camerounaises AES-Sonel (prédécesseur d’Eneo), Kribi Power Development Corporation (KPDC) et Dibamba Power Development Corporation (DPDC). Montant de la transaction : 220 millions de dollars, soit environ 110 milliards de FCFA à l’époque.

Près de six années plus tard, le fonds d’investissement britannique Actis semble prêt à son tour à vendre. Mais à qui ? Affaire à suivre.

S.A

le-cameroun-veut-durcir-sa-legislation-regissant-l-activite-de-notaires-huissiers-greffiers-arbitres
Dans le cadre du projet de loi de finances 2020 déposé par le gouvernement au parlement, l’on y a apprend que l’État veut durcir la législation...
la-centrale-de-mekin-15-mw-dans-le-sud-cameroun-a-l-arret-apres-sa-mise-sous-tension-en-avril-2019
Lors de son passage à l’Assemblée nationale, le 4 novembre, Gaston Eloundou Essomba, le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), a fait cas des défis du...
au-30-novembre-2019-les-exportations-du-cameroun-en-gaz-naturel-liquefie-se-situent-a-3-9-millions-m3
Au 30 novembre 2019, les exportations du Cameroun en gaz naturel liquéfié (GNL) se situent à 3 912 738 m3, selon des sources autorisées à la Société...
la-production-nationale-d-eau-potable-du-cameroun-est-passee-de-731-080-a-824-456-m3-jour-entre-2018-et-2019
Selon les récentes données fournies par le ministère de l’Eau et de l’Énergie (Minee), la production nationale d’eau potable du Cameroun est passée de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n91: Novembre 2019

Le poids croissant des banques marocaines au Cameroun


Le Made in Cameroon progresse dans les supermarchés


Business in Cameroon n81: November 2019

The growing weight of Moroccan banks in Cameroon


Made in Cameroon products gradually take over supermarkets

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev