logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
Energie

Gaz du Cameroun en difficulté après une condamnation à payer 7,4 milliards de FCFA à un de ses actionnaires

Gaz du Cameroun en difficulté après une condamnation à payer 7,4 milliards de FCFA à un de ses actionnaires

(Investir au Cameroun) - L’entreprise Gaz du Cameroun, qui exploite un gisement de gaz dans la localité de Logbaba à Douala, capitale économique du Cameroun, est confrontée à des difficultés financières. Une décision d’arbitrage irrévocable la contraint à payer un total de 12,1 millions $ (soit 7,4 milliards de FCFA, à la valeur actuelle du dollar) à RSM Corporation, un de ses actionnaires.

Le 4 avril 2022, Victoria Oïl and Gas (VOG), premier actionnaire de GDC avec 57% de participations, a donné l’information dans un communiqué destiné aux investisseurs de la bourse de Londres où elle est cotée. L’entreprise a, par ailleurs, indiqué que le titre était suspendu de toutes les formes de transactions. Depuis cette date, la situation n’a pas beaucoup évolué.

La Chambre internationale de commerce (CCI) de Londres, qui a instruit la procédure, a conclu qu’au début de l’année 2016, GDC a commencé à tort à inclure 4 mois à l’avance la redevance de Cameroon Holdings Limited. L’instance a estimé que la conséquence de cette date de paiement anticipée est que RSM doit maintenant recevoir 10,6 millions $ (6,5 milliards de FCFA) assortis d’intérêts. « Conformément aux règles d’arbitrage de la CCI, la sentence est sans appel et doit être payée sans délai », peut-on lire dans un communiqué de VOG.

« Les montants en litige dans l’arbitrage de la Chambre internationale de commerce sont importants, et une conclusion défavorable aurait un impact significatif sur les prévisions de trésorerie du groupe et sa capacité à poursuivre son activité », a fait savoir Victoria Oïl and Gas en novembre 2021, en annonçant ses performances financières des 6 premiers mois de l’année. 

Conséquences

Gaz du Cameroun a jusqu’au moins de juin 2022 pour payer la somme due à RSM, mais ne possédait qu’une trésorerie de 1,6 million $ (moins d’un milliard de FCFA), selon ses plus récents résultats. Le 2 mars 2022, l’entreprise a annoncé être en quête d’un prêt de 1,5 million $ (moins d’un milliard de FCFA).

L’affaire est illustrative des tractations complexes sur les ressources naturelles en Afrique. En 2016, au moment des faits, Cameroon Holdings Limited, bénéficiaire des redevances querellées, était détenu à 65% par Logbaba Project, aujourd’hui devenu Gaz du Cameroun, et à 35% par Victoria Oil and Gas. Les deux entités recevaient des dividendes sur ses bénéfices.

Cette décision survient à la suite d’un accord financier trouvé avec RSM sur une autre affaire. Mais, il n’est pas sûr que les montants nécessaires soient disponibles. Cette situation est un risque pour le secteur bancaire local, engagé à hauteur de plusieurs milliards de FCFA auprès de GDC. Elle est aussi une source de préoccupation pour les entreprises dont la fourniture en énergie dépend de GDC ou qui comptent sur cette société pour développer leurs projets.

Idriss Linge

Lire aussi :

31-03-2022-Au Cameroun, un projet pétro-gazier impliquant le Russe Lukoil retardé par la guerre en Ukraine

11-01-2022-Hydrocarbures : 2e prorogation de la licence d’exploration du Britannique VOG sur le bloc Matanda au Cameroun

ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...
bvmac-les-entreprises-affichent-une-capitalisation-boursiere-de-159-milliards-de-fcfa-a-fin-janvier-2022-en-hausse-de-13
Selon les informations du ministère camerounais des Finances, au 31 janvier 2022, les entreprises de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev